BERENS Wilhelm, dit Willy.

Par José Gotovitch

Aix-la-Chapelle (Aachen, Rhénanie du Nord-Westphalie, Allemagne), 9 juillet 1892 – 28 mai 1985. Employé dans le secteur de l’immobilier, dirigeant communiste dans les cantons de l’Est, collaborateur de la presse communiste de langue allemande.

Issu d’une famille de fermiers de la région de Malmédy (pr. Liège, arr. Verviers), géomètre-expert immobilier, Wilhlem Berens est membre du Comité Central du PCB depuis 1934 et dirige la fédération de langue allemande d’Eupen-Malmédy-Saint-Vith. Il assure la rédaction en chef de l’hebdomadaire en langue allemande du Parti communiste (PC), Die Volksstimme (La Voix du peuple).

Siégeant au présidium du Congrès de 1936, Wilhelm Berens figure en deuxième position sur la liste sénatoriale de Verviers en 1939.

Arrêté le 17 décembre 1940 par la Gestapo, Wilhelm Berens est condamné à trois ans de travaux forcés. Libéré en 1944, il est désigné par le gouvernement provincial comme délégué pour la région d’Eupen (arr. Verviers). En 1945, le ministre du Ravitaillement, Edgar Lalmand, le désigne comme chargé de mission pour le ravitaillement dans ces cantons. Candidat non élu à la Chambre à Verviers en 1946 (deuxième sur la liste), il dirige à nouveau l’hebdomadaire en langue allemande du PC, Morgenrot. Il quitte le cabinet avec son ministre, en 1947. Il est alors traducteur provincial.Il n’est pas réélu au Comité central en 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137575, notice BERENS Wilhelm, dit Willy. par José Gotovitch, version mise en ligne le 15 juillet 2011, dernière modification le 18 août 2020.

Par José Gotovitch

SOURCES : RGASPI (Centre russe pour la conservation des archives en histoire politique et sociale), Moscou : 495-193-462 - Morgenrot, org. der Bezirksleitung Verviers der KPB, 2e année, 26 janvier 1946 - Wallonie, 22 novembre 1945.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément