LELIÈVRE Pierre, Paul

Par Jacques Girault

Né le 9 août 1913 à Boulogne (Seine, Hauts-de-Seine), mort en déportation, le 29 septembre 1944 à Hersbrück (Allemagne) ; ouvrier ; militant communiste du Var.

Fils d’un jardinier et d’une couturière, Pierre Lelièvre, marié (aucune mention sur le registre de naissances), père d’un enfant, entra à l’Arsenal maritime de Toulon (Var) en juillet 1938 comme monteur de lignes téléphoniques. Membre du Parti communiste, il démissionna de son emploi, le 3 octobre 1940, pour mettre en valeur sa propriété du quartier Dardennes. Il hébergea le militant clandestin communiste connu sous le pseudonyme de « Mulland ». Arrêté en avril 1942 à la suite d’une distribution de tracts communistes, condamné par le Tribunal maritime de Toulon, le 28 mai 1942, à cinq ans de travaux forcés et dix ans d’interdiction de séjour. Emprisonné à Toulon puis à la centrale d’Eysses, A la suite de la révolte, il fut transféré au camp de Royallieu à Compiègne et déporté le 18 juin 1944 vers Dachau. Sur le registre de naissance de Boulogne-Billancourt, fut inscrite la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137594, notice LELIÈVRE Pierre, Paul par Jacques Girault, version mise en ligne le 15 juillet 2011, dernière modification le 10 août 2011.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 3 Z 4 30. – Notes de Jean-Pierre Besse et de Jean-Marie Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément