GUILLAUME Marcel (Algérie)

Par Louis Botella

Né le 28 juin 1913 à Saint-Pierre-le-Moûtier (Nièvre), mort le 12 février 1962 à Alger (IIIe arr.) ; syndicaliste Force ouvrière (FO) de l’Algérois (Algérie).

Marcel Guillaume était le fils d’Auguste Guillaume, lithographe, et de Francine Pignoret, sans profession. Lors de la naissance de Marcel Guillaume, ses parents furent domiciliés à Marseille.

Rédacteur à l’hôpital civil d’Alger et appartenant au syndicat FO de l’Assistance publique d’Alger, Marcel Guillaume remplaça, en juin ou juillet 1951, Fernand Hadjadj au poste de secrétaire général de l’Union départementale Force ouvrière d’Alger. Plusieurs interrogations à son sujet subsistent. Il se remaria à Paris en janvier 1949. Il milita alors probablement au sein de FO car à peine deux ans après il devint secrétaire général de l’Union départementale FO d’Alger. Pourrait-il s’agir de son homonyme Marcel Guillaume qui fut, en 1949, membre de la commission exécutive de l’Union syndicale FO de la région parisienne et, en mars 1950, réélu secrétaire général de l’Union locale FO de Puteaux (Seine, Hauts-de-Seine) ?

Fortement contesté au sein de la commission exécutive de son UD, il annonça au tout début de janvier 1956, sa décision de ne plus demander le renouvellement de son mandat de secrétaire général et indiqua sa volonté de ne militer qu’au sein de la SFIO, selon un rapport des Renseignements généraux.

Lors du congrès des 14 et 15 janvier 1956, ce fut Roger Marçot (Électricité et gaz d’Algérie) qui lui succéda et Marcel Guillaume devint alors secrétaire général adjoint de cette UD. En mars 1957, son nom ne figura plus sur la liste des membres de la commission exécutive de cette UD.

En juin 1959, il fut élu secrétaire adjoint de la section départementale d’Alger de la Fédération générale des fonctionnaires (FGF-FO), reconstituée après le départ de FO de très nombreux syndicats de fonctionnaires qui quittèrent cette organisation en raison de leur désaccord sur la position de leur confédération sur la question algérienne.

Il se maria le 4 septembre 1937 à Imphy (Nièvre) avec Alice Revenu puis se remaria le 25 janvier 1949 à Paris (XIIIe arr.) avec Louise Ducreux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137662, notice GUILLAUME Marcel (Algérie) par Louis Botella, version mise en ligne le 23 juillet 2011, dernière modification le 18 avril 2013.

Par Louis Botella

SOURCES : Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 26 juillet 1951, 26 janvier 1956. — Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, Alger, 1 K/813. — Comptes rendus des congrès confédéraux de Force Ouvrière de 1952 à 1956. — Arch. de l’Union départementale FO d’Alger (Fonds Roger Marçot, Confédération FO). — Gwenegan Bui in L’Union départementale FO d’Alger : mai 1948-décembre 1958, une UD dans la tourmente, mémoire de DEA d’Histoire sous la direction de Michel Dreyfus, Université de Paris 1/CRHMSS, septembre 1999. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément