HADJADJ Fernand, David [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Né le 11 décembre 1910 à Alger (Algérie) ; ingénieur à la météorologie nationale ; syndicaliste CGT puis Force Ouvrière de l’Algérois (Algérie) ; secrétaire général de l’Union départementale FO d’Alger.

Fernand Hadjadj, ingénieur à la météorologie nationale à Alger, fut le premier secrétaire général de l’Union départementale Force Ouvrière d’Alger. Il fut remplacé en juin ou juillet 1951 par Marcel Guillaume, du syndicat FO de l’Assistance publique d’Alger.

Lors du congrès confédéral d’octobre 1950, Fernand Hadjadj réclama la parité des salaires algériens avec ceux de la métropole, l’abolition du régime algérien de sécurité sociale et l’extension pure et simple du régime métropolitain à toute l’Algérie, le relèvement général et substantiel des salaires agricoles et l’attribution des allocations familiales à ces travailleurs. Il souligna également que, grâce à l’action du bureau confédéral de Force Ouvrière, la loi de février 1950 sur les conventions collectives fut également appliquée à l’Algérie.

Pour lui, le séparatisme économique et social avec la métropole "alimente tout naturellement les autres séparatismes qu’ils soient nationalistes ou religieux"...

Selon une note des Renseignements généraux, en date du 7 octobre 1956, Fernand Hadjadj fut aussi membre du Comité méditerranéen de l’ITF (Fédération internationale des ouvriers du Transport) et le délégué en Algérie de l’Organisation française du Mouvement européen.

Lors du congrès confédéral d’avril 1959, il représenta deux syndicats de l’Oranie, celui des contributions directes et celui des ouvriers des parcs et ateliers des ponts et chaussées.

Fernand Hadjadj appartenait à l’équipe de Georges Albertini et était son principal conseiller sur la question algérienne. Il participa le 12 janvier 1959 à une réunion déterminant autour d’Albertini (avec Goguillot, Guy Lemonnier*, Émile Bougère*, Branko Lazitch et Nicolas Lang) pour faire barrage aux communistes en entrant dans les courants indépendantistes en Afrique noire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137664, notice HADJADJ Fernand, David [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 23 juillet 2011, dernière modification le 21 janvier 2021.

Par Louis Botella

SOURCES : Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 16 septembre, 14 décembre 1948, 16 juin 1949, 26 juillet 1951. — Comptes rendus des congrès confédéraux de 1950, 1952, 1956 et 1959. — Arch. de l’Union départementale FO d’Alger (Fonds Roger Marçot, Confédération FO). — Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, FM 81 F 795. — Pierre Rigoulot in Georges Albertini, socialiste, collaborateur, gaulliste, Perrin, 2012, p. 283, 306 (Information transmise par Claude Pennetier).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément