JULLION Léon

Par Gilles Morin

Employé de banque ; militant socialiste ; secrétaire de la fédération SFIO de Seine-et-Marne (1950-1952) ; maire de Merville-la-Fôret.

.
Secrétaire fédéral adjoint de la fédération de la Seine-et-Marne en 1946 et secrétaire de section de Meaux en 1947-1952, Léon Jullion s’opposa au Maire de Meaux, Paul Barennes*, à l’occasion des municipales de 1947, refusant l’alliance avec le PRL et la droite.

Élu membre suppléant de la Commission nationale de Contrôle de la SFIO en 1949, il fut nommé secrétaire fédéral le 19 mars 1950, succédant à Pierre Bacque*, jusqu’à janvier 1952, où il fut remplacé par Arbeltier*. Léon Jullion fut encore candidat SFIO aux élections cantonales de 1951 à Dammartin-en-Goële et de 1955 à Meaux.

Par la suite, il milita au PSA, dont il fut membre de la commission de contrôle en 1959 (il habitait alors en Seine-et-Oise).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137680, notice JULLION Léon par Gilles Morin, version mise en ligne le 23 juillet 2011, dernière modification le 23 juillet 2011.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/315. — Archives du Centre d’histoire de Sciences Po, fonds D. Mayer, 3 MA 28. — Archives de l’OURS, correspondance Seine-et-Marne. — Papiers André Seurat.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément