LUCAS André

Par Daniel Grason

Né le 9 août 1905 à Neufmoulin (Somme) ; terrassier ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

André Lucas demeurait 7, rue François-Faber, à Colombes (Seine, Hauts-de-Seine), près du stade. Il suivit l’école primaire, fut mobilisé en 1925, en 22e Dragon en Seine-et-Oise, il effectua dix-huit mois de service militaire.

Il adhéra à la CGTU en 1928, à la CGT lors de la réunification, fut délégué suppléant de chantier, à l’usine Rousseaux, à Argenteuil (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) qui comptait cent cinquante travailleurs. Il commença à s’intéresser à la vie sociale en 192, adhéra au parti communiste en 1935, il était organisé à la cellule du quartier du stade de Colombes, s’occupait de la propagande. Pendant la période du Front populaire, il participa aux manifestations de rue. Il lisait l’Humanité, l’hebdomadaire local édité par les sections communistes La Voix Populaire et Le Canard enchaîné. Son éducation politique se faisait par la lecture des brochures éditées par le parti communiste.

Le 24 février 1938, il était en Espagne pour « combattre le fascisme ». Son incorporation se fit à la XIVe Brigade internationale, 2e bataillon, compagnie de mitrailleuse, il prit part aux combats sur le front d’Aragon en mars 1938, aux combats de l’Ebre et de Catalogne en 1938. Au mois de juin, il adhéra au Secours Rouge international (SRI). Son rapatriement eut lieu le

Son retour ainsi que celui de Fernand Trupin, André Lenfant, Kassel, René Bilheur, Frédéric Rancez et Gabriel Reminiac fut salué dans un billet paru à la une de La Voix populaire du 17 novembre sous le titre « L’Espagne Républicaine crée les conditions de la victoire. Salut ! aux volontaires de la Liberté ».

La rédaction de l’hebdomadaire et la section du PCF de Colombes rappelaient leurs combats, les armes à la main contre le fascisme. « Nous saluons avec émotion tous ces hommes. Nous sommes fiers des exploits qu’ils ont accomplis. Leur geste sera pour nous un exemple dont nous saurons nous inspirer en toutes circonstances ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137766, notice LUCAS André par Daniel Grason, version mise en ligne le 14 août 2011, dernière modification le 29 mars 2021.

Par Daniel Grason

SOURCES : RGASPI 545.6.1291, BDIC mfm 880/24. – BNF Gr Fol Jo 898, La Voix populaire, 17 novembre 1938 (Éd. Colombes, Courbevoie).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément