GERNEZ Eloi, Ernest

Par Jean-Pierre Besse

Né le 14 août 1920 à Villers-en-Cauchies (Nord), mort le 18 mars 2011 à Villers-en-Cauchies ; instituteur ; militant communiste et résistant dans le Nord ; maire de Solesmes (1947-1959).

Fils d’un usinier devenu boucher, Eloi Gernez adhéra en 1936 au Parti communiste. Sorti de l’Ecole normale d’instituteurs de Douai, instituteur, il participa très vite à la reconstitution du PC puis à la Résistance et, en 1942, était le responsable clandestin du PC pour d’arrondissement de Cambrai. Il fut arrêté en mai 1942 dans sa classe à Avesnes-le-Sec, puis condamné pour "faits de résistance" et déporté le 9 décembre 1942 de la prison de Douai vers la citadelle de Huy en Belgique. Il s’en évada dès le 30 décembre et reprit ses activités de Résistance.

Instituteur à Solesmes, il se maria le 16 juillet 1945 à Villers-en-Cauchies.

Maire de Solesmes de 1947 à 1959, il prit en 1958 la direction de l’école des garçons de Villers-en-Cauchies, sa commune natale, et termina sa carrière comme professeur au collège Jules Ferry de Cambrai.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137845, notice GERNEZ Eloi, Ernest par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 11 août 2011, dernière modification le 12 septembre 2011.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Le journal de la Résistance, 2e trimestre 2011.— La voix du Nord, 21 mars 2011.— La Fondation pour la mémoire de la déportation, Le livre mémorial...op.cit.— Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément