OSYSEK Seweryn

Par Daniel Grason

Né le 25 janvier 1908 en Pologne ; ajusteur ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Seweryn Osysek alla à l’école primaire, en Pologne, ses parents étaient ouvriers, ils arrivèrent en France en 1924. Il acquit une formation d’ajusteur dans une école professionnelle de la métallurgie. Il habitait 33, rue de Paris à Clichy (Seine, Hauts-de-Seine), travailla à la Société industrielle des téléphones, à Paris, puis aux usines Citroën.

Il adhéra au parti communiste de France en 1933, cellule 714 à Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine). Il participa aux grèves et manifestations du Front populaire, adhéra à la CGT. Il lisait l’Humanité, Front Rouge et Dziennik Ludowy, (Le Quotidien du Peuple), édité par les communistes polonais. Il suivit une école élémentaire du parti, étudia les Questions du léninisme, de Staline édité en brochure. Il était en contact avec Ignaz Terka, Golzbek Wiktor, et Lucien Courson*, un permanent communiste de Levallois-Perret. Il parlait polonais, russe, tchèque et français.

Célibataire, il arriva en Espagne le 27 juin 1937, envoyé par « le parti pour lutter contre le fascisme », fut incorporé dans l’artillerie, téléphoniste à la 2e batterie Slave par ordre de l’état-major d’Albacete. Il participa aux combats de l’Escorial, Brunete (juillet 1937), Estramadure, Pozoblanco. Lors de son rapatriement intervenu à une date inconnue, il indiqua qu’il rentrait au 60 rue Rivay à Levallois-Perret.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137881, notice OSYSEK Seweryn par Daniel Grason, version mise en ligne le 18 août 2011, dernière modification le 17 août 2011.

Par Daniel Grason

SOURCES : RGASPI 545.6.751, BDIC mfm 880/39 ; RGASPI 545.3.583, BDIC mfm 880/44.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément