KACZMARECK (parfois KAZMAREK) Jean

Par Pierre Schill

Né le 25 août 1919 à Miraslawski (Pologne) ; mineur aux Houillères de Petite-Rosselle (Moselle) ; militant du Syndicat des ouvriers mineurs CGT ; résistant du groupe « Mario » en Moselle annexée.

Jean Kaczmarek commença à travailler aux Houillères de Petite-Rosselle (Moselle) en décembre 1934. Il milita très vite au Syndicat des ouvriers mineurs CGT et joua un rôle très important lors des grèves du Front populaire qui touchèrent fortement la houillère propriété de la famille de Wendel. Résidant alors à Stiring-Wendel et travaillant au puits Gargan, il était surveillé par la direction car ce « garçon de dix-sept ans et demi » était déjà une « forte tête » qui manifestait déjà son « indiscipline et son agitation ». A la fin du mois de juin 1936, son nom figurait parmi les trois listes de trente-huit « meneurs », dont quatre Polonais, cinq Allemands et un Belge, que la direction de la houillère avait décidé de transmettre au sous-préfet de Forbach.

Evacué en septembre 1939, il put revenir en Moselle alors que le département était annexé au Reich hitlérien. Il retrouva en novembre 1941 un emploi de mineur à Petite-Rosselle.

Il fit partie du groupe de résistance « Mario », affilié au mouvement de résistance Front national, qui avait été mis sur pied par l’instituteur messin Jean Burger* dont le pseudonyme de résistant était « Mario ». Son activité clandestine lui valut d’être arrêté le 15 novembre 1943, et d’être emprisonné au Fort de Queuleu à Metz où les nazis emprisonnaient et torturaient leurs principaux opposants. Il fut ensuite transféré au camp de concentration de Natzweiler-Struthof (Bas-Rhin annexé) où il arriva le 21 mai 1944. Affecté au Kommando de Schorzingen, il fut ensuite déporté au camp de Dachau où il fut libéré le 28 avril 1945. De retour en Moselle, il recommença à travailler à la houillère en août 1945.

Il s’était marié en 1947 à Stiring-Wendel (Moselle), avec Stanislawa née Dolata le 26 octobre 1922 à Gorzzo (Pologne). Parti en Pologne au début de l’année 1949, Jean Kaczmarek était encore vivant en 1962

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137971, notice KACZMARECK (parfois KAZMAREK) Jean par Pierre Schill, version mise en ligne le 28 août 2011, dernière modification le 28 août 2011.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. des HBL : dossier personnel, Vt233-B128. — Renseignements fournis par la commune de Stiring-Wendel (Moselle) et Robert Steegmann pour les informations concernant le camp de Natzweiler-Struthof. — Léon Burger, Le Groupe « Mario », une page de la Résistance Lorraine, Metz, Imprimerie Louis Hellenbrand, 1965, 194p. — Pierre Schill, « Les mineurs de charbon étrangers membres du groupe de résistance ‘‘Mario’’ en Lorraine annexée (1940-1945) », p. 242 à 261, dans Institut d’Histoire Sociale minière, Mineurs immigrés. Histoire, témoignages (XIXe-XXe siècles), VO Éditions, 2000.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément