KARMANN Raymond [parfois KARMAN Raymond]

Par Pierre Schill

Né le 8 février 1923 à Grosbliederstroff (Moselle), mort le 23 janvier 1991 à Forbach (Moselle) ; mineur au groupe de Petite-Rosselle des Houillères du bassin de Lorraine (HBL) ; délégué mineur ; membre de la commission administrative de la Fédération régionale des mineurs CGT de Moselle ; membre du comité de coordination des retraités de la Fédération nationale des Travailleurs du Sous-Sol CGT ; administrateur de la Société de secours minière de Petite-Rosselle et de l’Union régionale des sociétés de secours minières de l’Est.

Raymond Karmann vers la fin des année 1970, dans son dossier personnel des archives des HBL.
Raymond Karmann vers la fin des année 1970, dans son dossier personnel des archives des HBL.
Cliché Pierre Schill

Raymond Karmann commença à travailler en 1938 au puits Simon des Houillères de Petite-Rosselle (Moselle).

De retour en Moselle au moment où le département était annexé au Reich hitlérien, Raymond Karmann fut obligé de travailler dans les mines de Sarre. En janvier 1942, il décida avec quelques autres jeunes de son village natal de gagner la France. Il serait aller la Charente où s’étaient réfugiés de nombreux Mosellans évacués au début de la guerre et engagé dans le maquis d’Armelle constitué en mai 1944 et rattaché à l’Armée secrète.

Raymond Karmann retrouva un emploi au puits Wendel à Petite-Rosselle en novembre 1945 et adhéra au syndicat CGT des ouvriers mineurs. Il travailla aux Houillères du bassin de Lorraine (HBL) jusqu’à son départ en retraite anticipée en mars 1969.

Au 4e congrès de la Fédération régionale des mineurs CGT de Moselle qui se tint en novembre 1956 à Petite-Rosselle, il fut élu au sein des instances dirigeantes du syndicat.

Aux élections de novembre 1959, il fut élu au conseil d’administration de la Société de secours minière de Petite-Rosselle. La liste de la CGT obtint 44,8 % des suffrages exprimés et cinq élus contre 34,9% et quatre élus à la CGT. Il se représenta aux élections de 1964, fut réélu et entra au conseil d’administration de l’Union régionale de l’Est des Sociétés de secours minières. Il fut réélu aux élections de novembre 1969 et à celles de mars 1975.

Raymond Karmann fut élu délégué mineur suppléant de la circonscription Simon-sud-ouest lors des élections de mai 1961. En 1962 il siégeait à la commission d’apprentissage des HBL et y fut réélu en 1965. Au milieu des années 1960, il siégeait également au conseil des Prud’hommes

En 1966, au 9e congrès de la Fédération régionale des mineurs CGT, il fut élu à la commission administrative de la fédération où il resta au moins jusqu’au début des années 1970.

En décembre 1970 il présidait le syndicat CGT des mineurs retraités des HBL. En mai 1971, au 58ème congrès de la Fédération nationale des Travailleurs du Sous-Sol (FNTSS)-CGT tenu à Gassin (Var) il fut élu au conseil national (titulaire) de la fédération pour y représenter les retraités. Il fut réélu à cette fonction au 59ème congrès de la fédération tenu à Alès (Gard) en 1974.

Raymond Karmann s’était marié à trois reprises, après le décès de ses deux premières épouses, et était père de deux enfants. Il était par ailleurs titulaire de la Croix de guerre avec étoile de bronze.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137975, notice KARMANN Raymond [parfois KARMAN Raymond] par Pierre Schill, version mise en ligne le 9 janvier 2013, dernière modification le 9 janvier 2013.

Par Pierre Schill

Raymond Karmann vers la fin des année 1970, dans son dossier personnel des archives des HBL.
Raymond Karmann vers la fin des année 1970, dans son dossier personnel des archives des HBL.
Cliché Pierre Schill

SOURCES : Arch. des HBL : dossier personnel, Vt53-B3 et B23. — Arch. de la Fédération nationale Mines-Energie de la CGT (Montreuil). — Le Travailleur du Sous-Sol, n° 126, mars 1966, 1er au 15 décembre 1970, 1er au 15 mai 1971, 16 au 31 octobre 1974, 1er au 15 septembre 1975 ; Le Droit minier, n° 12, décembre 1964, n°7-8, juillet-août 1971, n°11, novembre 1974. — Arch. du Syndicat régional des mineurs CGT de Merlebach (Moselle). — Der Kumpel, 15 décembre 1956, octobre 1964, mars et septembre 1965, mai 1966. — Arch. personnelles de Marcel Zieder : Der Kumpel, novembre 1964. — Renseignements fournis par Aloyse Karmann, son fils.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément