BOURGOIN Yves

Par Louis Botella

Agent de la Compagnie du Métropolitain de Paris puis de la RATP ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière.

Yves Bourgoin, appartenant au personnel d’exécution de la CMP puis de la RATP, milita d’abord au sein de la CGT avant de rejoindre Force Ouvrière au moment de la scission intervenue au sein de la CGT.

Il fut élu ou réélu, en mai 1950, membre de la commission exécutive de l’Union syndicale FO de la région parisienne. En mai 1952, il accéda au bureau de cette union syndicale.

Il devint secrétaire général adjoint de la Fédération FO des transports, lors de la réunion du comité national de sa fédération, réuni en session extraordinaire les 19 et 20 janvier 1952, à la suite du décès, intervenu en août 1951, de Maurice Gellibert, son secrétaire général.

Lors du congrès fédéral qui eut lieu les 27 et 28 novembre 1954, Yves Bourgoin ne fut plus secrétaire général adjoint ; Argentin, également de la RATP, le remplaça à ce poste.

En effet, un désaccord profond se fit jour en 1953 entre Yves Bourgoin et Pierre Felce secrétaire général de la fédération. L’un des syndicats de la RATP, celui du personnel d’exécution, avec à sa tête Yves Bourgoin, quitta sa fédération pour rejoindre la Fédération des travaux publics et des transports, dirigée par Roger Lapeyre. Désaccords politiques, idéologiques, incompatibilité d’humeur entre ces deux dirigeants syndicaux ? La question fut finalement tranchée par le congrès confédéral de 1961 ; une commission de conciliation fut mise en place et un accord fut trouvé. Ce syndicat rejoignit sa fédération d’origine mais le nom d’Yves Bourgoin disparut dans les comptes rendus des congrès confédéraux et de la presse confédérale. Partit-il en retraite ?

Au plan international, Yves Bourgoin participa aux congrès de 1950 à Stuttgart (Allemagne) et de 1958 à Amsterdam de l’ITF (Fédération internationale des travailleurs des transports).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138003, notice BOURGOIN Yves par Louis Botella, version mise en ligne le 30 août 2011, dernière modification le 14 juin 2012.

Par Louis Botella

SOURCES : Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 25 mai 1950, 24 janvier et 8 mai 1952, 9 décembre 1954. - Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1950 à 1959. - Pressebericht de l’ITF, 31 juillet 1950 ; Arch. de la Fondation Friedrich Ebert. - Protokoll des ITF-Kongresses in Stuttgart 1950 - Mit Tätigkeits und Kassenbericht fur die Jahre 1948-1949, London - Protkoll ITF Kongress Amsterdam mit Berichten für die Jahre 1956 und 1957, London, Arch. de la Fondation Friedrich Ebert.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément