KULIBERDA Vincent (ou KUDLIBERDA)

Par Pierre Schill

Né le 12 janvier 1902 à Alexandrow (commune de Wielun, Pologne), mort le 28 janvier 1945 dans un Kommando du camp de concentration de Natzweiler-Struthof (Bas-Rhin annexé) ; mineur aux Houillères de Petite-Rosselle (Moselle) ; militant du Syndicat des ouvriers mineurs CGT ; résistant du groupe « Mario » en Moselle annexée.

Note : Arrivé en France en 1926 pour travailler aux houillères de Sarre et Moselle, Vincent Kuliberda avait été ouvrier en Pologne avant d’émigrer. Il occupa un emploi de rouleur au puits Reumaux entre 1927 et l’été 1928, quand il alla travailler comme mineur aux Houillères de Petite-Rosselle (Moselle), propriété de la famille de Wendel.

Il fut évacué en septembre 1939 à Sallaumines (Pas-de-Calais) où il travailla aux houillères. De retour en Moselle en novembre 1940, alors que le département était annexé au Reich hitlérien, il reprit son emploi aux Houillères de Petite-Rosselle.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fit partie du groupe de résistance « Mario ». Cette organisation affiliée au mouvement de résistance Front national, avait été mis sur pied par l’instituteur messin Jean Burger* dont le pseudonyme de résistant était « Mario ». Il était l’un des dirigeants des Polonais de Stiring-Wendel membres du groupe « Mario ».
Son activité clandestine lui valut d’être arrêté le 16 février 1944 aux mines de Petite-Rosselle et d’être emprisonné au Fort de Queuleu à Metz où les nazis emprisonnaient et torturaient leurs principaux opposants. Il fut ensuite déporté au camp Natzweiler-Struthof (Bas-Rhin annexé) où il arriva en novembre 1944. Lorsqu’il travaillait dans un Kommando du camp du Struthof en hiver il se plaignit d’avoir froid et demanda un vêtement plus chaud. Un surveillant le frappa violemment à l’estomac avec la crosse de son fusil. Vincent Kuliberda ne se remit pas de mauvais coup et sa santé se détériora et il mourut au Kommando de Valhingen le 28 janvier 1945.

Vincent Kuliberda s’était marié en 1930 avec Cécile née Szymanski le 23 octobre 1909 à Alexandrowa (Pologne) dont il eut deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138043, notice KULIBERDA Vincent (ou KUDLIBERDA) par Pierre Schill, version mise en ligne le 2 septembre 2011, dernière modification le 2 septembre 2011.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. des HBL : dossier personnel. — Arch. de la Direction interdépartementale d’Alsace du Secrétariat d’Etat à la Défense chargé des Anciens Combattants : fichier du camp de Natzweiler-Struthof (renseignements fournis par Thierry Heidmann). — Renseignements fournis par Lydia Kuliberda, sa belle-fille et la commune de Stiring-Wendel (Moselle). — Léon Burger, Le Groupe « Mario », une page de la Résistance Lorraine, Metz, Imprimerie Louis Hellenbrand, 1965, 194p. - Pierre Schill, « Les mineurs de charbon étrangers membres du groupe de résistance ‘‘Mario’’ en Lorraine annexée (1940-1945) », p. 242 à 261, dans Institut d’Histoire Sociale minière, Mineurs immigrés. Histoire, témoignages (XIXe-XXe siècles), VO Éditions, 2000.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément