LAFOURCADE Étienne

Par Paul Boulland

Né le 10 juin 1917 à Lussac de Libourne (Gironde), mort le 2 juillet 2004 à Cannes (Alpes-Maritimes) ; chaudronnier ; syndicaliste CGT et militant communiste de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; maire adjoint de Suresnes (1965-1977).

Originaire de Gironde, Étienne Lafourcade fut mobilisé en 1939. Il fut condamné, en août 1940, à six mois de prison pour « propos subversifs à un soldat » et interné au fort du Hâ puis transféré à Libourne (Gironde) d’où il fut libéré en février 1941. Il entra en contact avec l’organisation communiste clandestine à Bordeaux (Gironde) et participa à la création de groupes de base. Coupé de l’organisation après une série d’arrestations, en janvier 1943, il fut lui-même arrêté le 19 février et interné à Compiègne. Il parvint à s’évader du convoi pour l’Allemagne et gagna Paris où il reprit contact avec les militants communistes.
Étienne Lafourcade adhéra formellement au Parti communiste en 1944 et suivit dès 1945 une école centrale d’un mois du PCF. Chaudronnier à la SNECMA, il y fut délégué au comité d’entreprise et responsable de l’activité communiste dans les années 1950. En 1954, il fut élu au comité de la fédération Seine-Ouest, alors qu’il était secrétaire de la section Suresnes. Il conserva ces responsabilités jusqu’en 1962. À cette date, la direction fédérale souhaita son retrait afin d’aider à l’émergence de jeunes cadres.

Élu adjoint au maire de Suresnes sur la liste d’union emmenée par le socialiste SFIO Robert Pontillon, en 1965, Étienne Lafourcade fut à l’origine de la réhabilitation des vignes du domaine du Clos du Pas Saint-Maurice, avec le soutien de la municipalité. L’initiative essaima dans l’ensemble de la région parisienne et Étienne Lafourcade accompagna lui-même plusieurs opérations du même type. Il poursuivit également cet investissement, qui faisait écho à ses origines géographiques et familiales (son grand père était maître de chais dans le Bordelais), par la rédaction d’un ouvrage consacré à l’histoire des vignobles parisiens.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138135, notice LAFOURCADE Étienne par Paul Boulland, version mise en ligne le 5 septembre 2011, dernière modification le 26 novembre 2022.

Par Paul Boulland

ŒUVRES : Paris pays du vin. Histoire du grand vignoble parisien du VIe au XIIe siècle, Presses de Valmy, Charenton-le-Pont, 1998.

SOURCES : Arch. du comité national du PCF — Maud Saint-Lary, « Des vignerons franciliens en quête d’authenticité », Ethnologie française, volume 38, n° 3, 2008. — Paul Boulland, Acteurs et pratiques de l’encadrement communiste à travers l’exemple des fédération de banlieue parisienne (1944-1974), Thèse de doctorat d’Histoire, Université Paris 1, 2011. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément