LARDEAU André

Par Jean-Pierre Besse

Né le 11 mars 1921 à La Croix-en-Touraine (Indre-et-Loire), mort en novembre-décembre 2001 ; militant communiste ; résistant dans l’Indre-et-Loire puis dans l’Indre.

André Lardeau était l’un des responsables clandestins des Jeunesses communistes à Tours en 1942. Réfractaire au STO, il rejoignit un maquis dans la vallée du Cher.

Il fut arrêté à Bléré le 4 juillet 1943 et incarcéré à Tours. Il s’évada du collège Michelet (annexe de la prison de Tours) avec dix autres détenus dans la nuit du 12 au 13 décembre 1943 et partit dans le Loir-et-Cher sous un faux nom.

Condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité, il fut envoyé dans l’Indre comme responsable des Jeunesses communistes.

Il s’était marié en avril 1947 à Dierre (Indre-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138286, notice LARDEAU André par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 11 septembre 2011, dernière modification le 4 janvier 2021.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : La Marseillaise du Berry, 1944-1947. — Le journal de la Résistance, novembre-décembre 2001. — Notes de sa fille Martine Lardeau.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément