LANINI Nello, Humberto

Par Claude Pennetier, Bernard Thièry

Né le 4 décembre 1930 à Herserange (Meurthe-et-Moselle), mort le 10 décembre 2008 à Verdun (Meuse) ; employé communal, chauffeur, ouvrier d’entretien ; responsable des JC de Meurthe-et-Moselle, secrétaire de la fédération PCF de Meurthe-et-Moselle (1957-1958) puis de la Meuse (1959-1968 au moins) ; responsable du Mouvement de la paix ; conseiller municipal de Verdun (1983-2001).

Nello Lanini naquit dans une famille d’ouvriers métallurgistes venus entre les deux guerres de Vicchio en Toscane (Italie). Il était le troisième d’une fratrie de quatre enfants. En 1940 alors qu’il n’avait que neuf ans, sa famille dut fuire l’occupation allemande, d’abord dans le département de la Gironde puis dans celui de Haute-Loire. Sa scolarité en fut perturbée. Mais, il dira plus tard que « C’est là (qu’il a) commencé à prendre conscience des injustices sociales et des guerres et que (lui) est venue cette haine farouche des guerres ». Il a souvent dit regretter de ne pas avoir pu faire d’études. Il adhéra au Parti communiste (PCF) à Longwy (Meurthe-et-Moselle) dès le mois de mai 1946. Il suivit une école centrale de la jeunesse en 1949, participa au congrès des Komsomols en URSS en 1954 et devint responsable départemental des Jeunesses communistes. Il fut agent communal à Herserange. C’est dans cette commune qu’en 1957 il épousa Jeannine Andrijowski, née le 15 mai 1934 à Herserange elle décéda le 26 juin 2020 à Verdun. Ils eurent deux enfants, Fabienne qui deviendra Fabienne Bouveau et Patrice. Il fut membre du Comité fédéral du PC puis, sollicité par le secrétariat national du PCF (réunion du 7 juillet 1957) il quitta la JC et entra au secrétariat fédéral de Meurthe-et-Moselle en 1957-1958. Mais sa situation matérielle était délicate et il fallut deux décisions du secrétariat national pour tenter de régler cette question. De 1958 à 1963, selon les affectations professionnelles de sa femme auxiliaire de puériculture puis sage-femme, ils vécurent en Meuse à Dun-sur-Meuse (canton de Stenay), à Étain puis à partir de 1974 à Verdun. En 1960, deux ans après son arrivée en Meuse, il devint secrétaire fédéral de ce département, puis en 1963 permanent fédéral et le restera jusqu’en 1992.

À la mairie de Verdun, il fut dans la majorité de gauche de 1977 à 1983 (René Vigneron maire), et de 1989 à 1995 (Jean-Louis Dumont maire) - Il fut dans l’opposition de gauche de 1983 à 1989 avec René Vigneron (Barat-Dupont divers droite, maire) et de 1995 à 2001 sur la liste "à gauche clairement" (Arsène Lux maire de droite)

Au cours de ses mandats, il s’engagea pleinement dans la défense des services publics, notamment celui de la gestion de l’eau, des transports ferroviaires et pour le maintien de la gare SNCF de Verdun avec ses amis de l’association Autercovec, de l’école, du maintien des structures de santé de proximité, du service public postal. Avec son camarade Jean Picart, communiste, maire d’Étain (Meuse) et conseiller général, il lutta pour la création d’une unité de production de biocarburants créatrice d’emploi et contribuant au maintien des exploitations agricoles qui déboucha sur la construction d’une telle unité sur le site industriel de Baleycourt (canton de Verdun). ]Avec Daniel Mayer, maire de Bouligny (Meuse) et conseiller général de la Meuse puis Eric Bernardi à nouveau maire de Bouligny à partir de 2020, il milita pour le maintien des activités sidérurgiques et charbonnières à Bouligny, Joudreville (canton du Pays-de-Briey, Meurthe-et-Moselle) et La Mourière (canton de Bouligny). Il fut un responsable actif du Mouvement de la paix.
Dans les réunions amicales ses camarades lui demandaient d’entonner le chant des partisans italiens « Bella ciao », ce qu’il faisait bien volontiers.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138322, notice LANINI Nello, Humberto par Claude Pennetier, Bernard Thièry, version mise en ligne le 11 septembre 2011, dernière modification le 3 avril 2021.

Par Claude Pennetier, Bernard Thièry

Lanini est le 6e à partir de la droite, au XVe congrès du PCF, en 1959
Est-républicain, 11 décembre 2008, documents fournis par Philippe Serrier

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — L’Humanité, 15 décembre 2008. — État civil. — Renseignements communiqués par sa fille, Fabienne Bouveau et par Micheline et Jean-Pierre Boulier. Hommage rendu le 15 décembre 2008 salle Jeanne d’Arc à Verdun par Jacky Nicolas, secrétaire du PCF de Meuse et conseiller régional de Lorraine. — L’Est républicain, 10 décembre 1960, 28 juin 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément