LE PHILIPPE Alain

Par Jacques Girault

Né en 1942 ; professeur d’éducation physique en Loire-Atlantique ; militant communiste.

Alain Le Philippe, professeur d’éducation physique et sportive, dans un établissement de l’enseignement secondaire de Nantes, habitait Châteaubriant. Il adhéra au Parti communiste français en 1962. Secrétaire de la section communiste de Châteaubriant, il entra au comité de la fédération communiste en 1966 et fit partie de la commission des sports. Lors de la conférence fédérale de janvier 1970, il avait estimé que les attaques contre l’influence gauchiste et contre l’attitude du Parti socialiste unifié étaient trop violentes et qu’il fallait critiquer plus « idéologiquement ». Il fut néanmoins réélu au comité fédéral en dépit des critiques. Il en fut écarté par la conférence fédérale de 1971, en raison de « désaccords politiques sur le programme, sur la question de l’union », selon le secrétariat fédéral. Il n’avait pas voté la résolution de la conférence.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138523, notice LE PHILIPPE Alain par Jacques Girault, version mise en ligne le 7 octobre 2011, dernière modification le 2 mai 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément