LE MEUR Pierre

Par Alain Prigent

Né le 12 juillet 1902 à Carhaix (Finistère), mort le 2 février 1979 à Saint-Pol de Léon (Finistère) ; cheminot ; militant communiste des Côtes-du-Nord (Côtes d’Armor) et du Finistère.

Sous-chef de canton à la SNCF à Plaintel (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), il fut un membre très actif de la cellule locale du PC auquel il avait adhéré en 1931. Il fut candidat au conseil d’arrondissement de Ploeuc-sur-Lié (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) en 1937 obtenant 42 voix soit près de 2% des suffrages exprimés. FTP pendant la guerre, il participa selon E. Kerbaul à de nombreuses actions contre l’occupant. Installé à Saint-Pol de Léon en 1946 où il termina sa carrière, il fut responsable des cheminots retraités et de l’UL CGT. Ardent défenseur de l’école publique, ses obsèques civiles eurent lieu à Roscoff le 5 février 1979.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138577, notice LE MEUR Pierre par Alain Prigent, version mise en ligne le 18 octobre 2011, dernière modification le 18 octobre 2011.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 1M361 ; 3M147 (élections de 1937) ; 2W131. — Eugène Kerbaul, 1270 militants du Finistère (1918-1945), IRM Bretagne, 1985. — Alain Prigent, Histoire des communistes des Côtes-du-Nord (1920-1945), Saint-Brieuc, 2000.
— Notice nécrologique dans le N° 148, 18 février 1979 de Bretagne Nouvelle, hebdomadaire des fédérations du PCF de Bretagne (1968-1981).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément