CAZENAVE Pierre, Alexandre, Dominique [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Né le 24 novembre 1918 à Paris (XIVe arr. ), mort le 16 mars 1995 à Saint-Martin-d’Heres (Isère) ; fonctionnaire ; syndicaliste Force ouvrière (FO) de l’Isère, du Bônois (Algérie) et parmi les personnels des préfectures ; résistant.

Ancien résistant, Pierre Cazenave fut d’abord fonctionnaire au ministère des Anciens combattants et victimes de guerre à Grenoble. Il représenta la section de l’Isère du Syndicat FO du personnel du ministère des Anciens combattants et victimes de guerre lors des congrès confédéraux de 1952 et de 1954. Ensuite, il fut affecté à la préfecture de l’Isère au sein de laquelle il fut le secrétaire de la section FO.

En mai 1958, il devint secrétaire général adjoint de l’Union départementale FO de l’Isère, alors dirigée par François Perret. Fonction qu’il n’exerça que peu de temps car il fut muté en Algérie la même année.

Pierre Cazenave, attaché de préfecture à Bône, démissionna, le 27 avril 1961, de ses fonctions de secrétaire adjoint de l’Union départementale FO de Bône. Dans une lettre adressée à André Vallée, secrétaire général de cette UD, il lui reprocha ainsi qu’à d’autres membres du bureau leur "tiédeur" à défendre les autorités légales après le putsch des généraux.
Il mit en place ou tenta de mettre en place une structure de fonctionnaires FO partisans de la position de la Confédération FO condamnant avec vigueur le putsch des généraux.

Il fut en relation épistolaire, notamment le 20 juin 1961, avec Roger Marçot, secrétaire général de l’UD FO d’Alger et principal soutien de la position confédérale en Algérie.

Après son retour en métropole en 1962, il rejoignit le secteur privé avant d’être réintégré dans l’administration préfectorale.

Il prit part en novembre 1963 au congrès de la Fédération de l’Administration générale. En octobre 1968, il fut élu secrétaire général de l’Union locale de Grenoble.

En 1977, il fut désigné par on syndicat national pour siéger au sein du conseil national de l’Union des cadres et ingénieurs FO.

Il prit sa retraite en novembre 1983 et créa la section des retraités des préfectures. Il fut aussi administrateur de la Caisse primaire d’assurance maladie de Grenoble.

Mutilé de guerre à 100%, il fut titulaire de la rosette d’officier de la Légion d’honneur, de la médaille militaire, de la croix de guerre avec 2 palmes...

Ses obsèques eurent lieu le 20 mars 1995.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138593, notice CAZENAVE Pierre, Alexandre, Dominique [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 19 octobre 2011, dernière modification le 20 novembre 2021.

Par Louis Botella

SOURCES : Syndicalisme ouvrier Force ouvrière,organe mensuel de l’U. D. des syndicats de l’Isère (BNF, mai-juin 1950 (BNF, FOL-JO-5958). — Arch. de l’UD d’Alger (Fonds Roger Marçot, Confédération FO). — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1952 à 1956 et de 1961 à 1963. — Supplément n° 154 de La Nouvelle Tribune, organe de la Fédération générale des fonctionnaires FGF-FO, décembre 1963. — FO Hebdo, 29 mars 1995. — Arch. de la mairie de Grenoble. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément