LENEVEU Georges, Ernest, Albert, Pierre.

Par Alain Dalançon

Né le 1er août 1904 à Chérence-le-Roussel (Manche), mort le 4 juillet 1977 à Coutances (Manche) ; professeur à Rouen (Seine-Inférieure/Seine-Maritime) ; militant du Syndicat national de l’enseignement secondaire et de la Fédération de l’Éducation nationale.

Ses parents étaient instituteurs. Son père, Albert, était spécialiste d’histoire locale et régionale. Georges Leneveu fit ses études secondaires au lycée de Saint-Lô (Manche) puis des études supérieures de mathématiques à la Faculté des Sciences de Caen (Calvados), tout en étant maître d’internat au lycée de Cherbourg (Manche) puis au collège Augustin Fresnel de Bernay (Eure). Devenu licencié, il fut successivement répétiteur aux collèges de Lisieux (Calvados) en 1933-1934 puis de Honfleur et au lycée du Havre (Seine-Inférieure/Seine-Maritime). Il fut nommé professeur délégué de mathématiques au lycée Corneille de Rouen en 1936 et y termina sa carrière comme professeur certifié en 1969. De 1947 à 1971, il enseigna également les statistiques et les mathématiques financières à l’École supérieure de commerce de Rouen et donnait aussi des cours du soir à l’école d’alimentation de la rue de l’Avalasse.

Georges Leneveu épousa le 11 septembre 1933 à Condé-sur-Vire (Manche) Solange Baudin, sans profession. Veuf, il se remaria le 1er octobre 1941 à Rouen avec Raymonde Bigot, née le 30 octobre 1918 à Rouen, avec laquelle il eut sept enfants dont six devinrent enseignants ; il fut également le tuteur de la jeune demi-sœur de son épouse que le couple éleva.

Il commença à militer avant-guerre au Syndicat du personnel de l’enseignement secondaire affilié à la Fédération générale de l’enseignement-CGT avec Jean Alékan et Louis Le Morvan* puis après la guerre au SNES. En 1948, il opta pour l’autonomie et fut élu membre suppléant de la commission administrative nationale en 1950 sur la liste A ; il devint titulaire en 1951 puis fut régulièrement candidat sans être élu jusqu’au début des années 1960. Il était également secrétaire de la section départementale de la Seine-Maritime de la FEN, dont il passa la responsabilité en 1964 à François Malcourant* qui était son ami. À ce titre, il siégeait à la CA nationale de la FEN dans la majorité fédérale de 1961 à 1965.

Quand fut créée la section académique (S3) du SNES de Rouen, à la suite de la création de l’académie au début de la décennie 1960, il en fut le trésorier jusqu’en 1966.

Georges Leneveu fut également président du comité départemental de la Fédération des conseils de parents d’élèves et présida le comité départemental d’action laïque.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138711, notice LENEVEU Georges, Ernest, Albert, Pierre. par Alain Dalançon, version mise en ligne le 7 novembre 2011, dernière modification le 1er avril 2012.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Arch. IRHSES. — Témoignage de Louis Le Morvan, renseignements fournis par son fils J-G. Leneveu. — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément