LÉPAGNOL Charles, Zéphir

Par Jacques Girault

Né le 21 novembre 1886 à Reims (Marne), mort le 28 mars 1979 à Reims ; instituteur puis directeur décole ; militant syndicaliste de la FNSI ; militant communiste, adjoint au maire de Reims.

Fils de Jules Lépagnol, facteur des postes, et d’Elisa Coutier, sans profession, Charles Lépagnol, titulaire du brevet supérieur, devint instituteur dans la Marne. En poste à Solières puis à Fère-Champenoise, il obtint sa nomination à Reims au début de la décennie 1930 comme directeur de l’école de la rue Anquetil à Reims, et prit sa retraite comme directeur d’école de la rue Simon en 1946.

Marié le 12 août 1907 avec Emilienne Lheureuse, couturière, fille d’une journalière, sans doute veuf, il se remaria le 23 septembre 1940 avec une institutrice, Joséphine Férange. Il eut deux enfants.

Membre du syndicat départemental des instituteurs depuis 1910, il en avait été le trésorier de 1910 à 1913. Durant l’entre-deux-guerres, toujours syndicaliste, il était surtout responsable des sociétés de secours mutuels des cantons où il enseignait

Charles Lépagnol, candidat aux élections municipales à la fin avril 1945, sur la liste du Parti radical et radical-socialiste, arriva en septième position de la liste avec 6 000 voix sur 46 400 votants. Au deuxième tour, il fut élu en 16e position dans l’ordre du tableau, conseiller municipal de Reims, le maire était le communiste Michel Sicre. Il devint membre du Parti communiste français quelques mois après l’élection. Membre du comité de la section communiste locale, il devint neuvième adjoint au maire, le 19 février 1946. Réélu comme conseiller municipal communiste (11 communistes élus, maire RPF), le 19 octobre 1947 en 18e position, avec 14 520 voix, candidat au poste de maire, il obtint 12 voix aux trois tours de scrutin. Il fit partie de la commission du premier adjoint, des commissions (surveillance de l’école nationale de musique, administrative de l’école supérieure de commerce et d’administration des entreprises), des comités (érection du monument aux martyrs de la Résistance, caisse des écoles) et du conseil d’administration de l’école de plein air de Villers-Allerand). Réélu, le 26 avril 1953, en première position dans l’ordre du tableau avec 15 914 voix et signes préférentiels, il fut candidat sur un poste d’adjoint, le 26 février 1954, il obtint 12 voix. Nommé dans la délégation spéciale après la dissolution du conseil, le 15 avril 1957, il conduisit à nouveau la liste communiste aux élections municipales générales, le 5 mai 1957. Élu, premier dans l’ordre du tableau, avec 16 037 voix et signes préférentiels il ne se représenta pas en fin de mandat en 1959.

Charles Lépagnol fut aussi pendant cette période régulièrement candidat aux élections cantonales.

Il s’intéressait à l’histoire locale.

Son nom fut donné à une place et un parc de Reims en septembre 1979.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138723, notice LÉPAGNOL Charles, Zéphir par Jacques Girault, version mise en ligne le 8 novembre 2011, dernière modification le 19 septembre 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. mun. Reims (Christine Meille), 31 W 132, 133, 139, 141, 151W42. — Archives du comité national du PCF. — Presse locale. — JO, 31 août 1916, 29 juillet 1928, 14 juillet 1930, 1er septembre 1931, 14 juillet 1935. — État civil. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément