CALONNE François-Dumas.

Par Jean Puissant

Né à Tournai (pr. Hainaut, arr. Tournai), âgé de 34 ans en 1848. Mécanicien demeurant à Paris (France), impliqué dans l’affaire du « Risquons-Tout » en 1848.

Arrêté à la suite des événements de l’affaire du « Risquons-Tout », près de Mouscron (pr. Flandre occidentale, arr. Courtrai-Kortrijk ; aujourd’hui pr. Hainaut, arr. Mouscron), François-Dumas Calonne est le quatorzième inculpé lors du procès qui s’en suit. Il est défendu par l’avocat Kennis qui y défend notamment Dominique Auvenne, Victor Tedesco*… Il est l’un des dix-sept condamnés à mort le 30 août 1848. La peine est commuée en quinze années de prison le 21 novembre.

François-Dumas Calonne est libéré le 4 mars 1850, le deuxième après le général Aimé-François Mellinet*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138886, notice CALONNE François-Dumas. par Jean Puissant, version mise en ligne le 15 novembre 2011, dernière modification le 25 octobre 2020.

Par Jean Puissant

SOURCE : BERTRAND L., Histoire de la démocratie et du socialisme en Belgique depuis 1830, t. 1, Bruxelles, 1906, p. 336-385.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément