CHARDOME Louis, Victor.

Par Jean Puissant

Saint-Hubert (pr. Luxembourg, arr. Neufchâteau), 26 septembre 1898 − Arlon (pr. Luxembourg, arr. Arlon), 2 juillet 1977. Fonctionnaire, militant socialiste, syndicaliste, résistant, conseiller communal puis bourgmestre de Saint-Hubert, conseiller provincial du Luxembourg, sénateur.

Fils de Victor, ouvrier monteur, et de Marie Augustine Bays, ménagère, Louis Chardome poursuit ses études moyennes à Saint-Hubert. Il est déporté en Allemagne de décembre 1916 à février 1917 en raison de son refus de travailler pour l’occupant.

Employé à l’école de l’état de sa ville, Louis Chardome devient chef de bureau au centre pénitentiaire de Saint-Hubert dont il sera par la suite vice-président de la commission administrative. Il milite au syndicat des services publics dont il est délégué. Membre du Parti ouvrier belge (POB) depuis 1920, il préside la section locale de Saint-Hubert en 1925.

Mobilisé en mai 1940, Louis Chardome regagne Saint-Hubert en juin. Il est reconnu résistant par la presse clandestine : Le messager du Luxembourg, Wallonie libre, La Voix des belges, Le Sanglier Ardennais, dès février 1941. Il rejoint les Partisans armés en mars 1943 et est arrêté le 25 mars 1944. Il est libéré par l’avance des armées alliées en juillet 1944. Une invalidité de 15% lui est reconnue du fait de ces circonstances.

Louis Chardome est élu conseiller communal en 1946. Lors des élections communales de 1958, il devient bourgmestre dans un collège de coalition socialiste-libérale. Le Parti socialiste belge (PSB) obtient la majorité absolue en 1964 mais la perd en 1970. Louis Chardome reste bourgmestre jusqu’à sa démission en juin 1973. Il met l’accent sur la vocation touristique de la ville et mène à bien l’érection d’un centre sportif dont une piscine qui porte son nom.

Président de la société, Le Foyer pour tous, en 1950, membre du comité directeur de la clinique intercommunale de Libramont, membre de la commission consultative du fonds de la province, vice-président de l’Intercommunale d’expansion économique de la province de Luxembourg, IDELUX, en 1964, Louis Chardome est conseiller provincial de 1956 à 1961.

Louis Chardome est sénateur des arrondissements de Arlon-Marche-Bastogne-Neufchâteau-Virton du 26 mars 1961 jusqu’en 1965 et de mars 1968 à novembre 1971. C’est un sénateur discret qui intervient sur des problèmes régionaux et ayant trait à l’exploitation forestière. Il est, par ailleurs, administrateur du Centre belge du bois de juin 1960 à mai 1968. Il préside la Fédération luxembourgeoise du PSB.

Louis Chardome est titulaire de distinctions honorifiques en raison de son comportement en 1914-1918 et en 1940-1945. Municipaliste surtout, Chardome permet au PSB de jouer un rôle important dans la vie politique locale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138914, notice CHARDOME Louis, Victor. par Jean Puissant, version mise en ligne le 16 novembre 2011, dernière modification le 14 septembre 2022.

Par Jean Puissant

SOURCE : Notice réalisée par Joëlle Arnold, section Journalisme de l’Université libre de Bruxelles, 1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément