BOURRELY

Employé du PLM à Nîmes (Gard) ; socialiste puis communiste ; syndicaliste.

Cheminot de la Compagnie PLM à Nîmes (Gard), Bourrely appartint au courant révolutionnaire en 1919-1920. Membre de la Fédération socialiste du Gard, il participa au congrès fédéral du 10 novembre 1920 et défendit la motion Cachin-Frossard, se prononçant pour l’adhésion à la IIIe Internationale. Révoqué après la grève de mai 1920, il fut arrêté mais acquitté en octobre. Membre du bureau du syndicat des cheminots, il fut élu au comité fédéral du Parti communiste par le congrès de janvier 1922.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1390, notice BOURRELY, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 13 janvier 2022.

SOURCE : Note de J. Charles.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément