LESCUREUX Christian, Georges

Par Jacques Girault

Né le 10 janvier 1926 à Saint-Laurent-Blangy (Pas-de-Calais), mort le 5 mars 2018 à Arras (Pas-de-Calais) ; instituteur dans le Pas-de-Calais ; militant syndicaliste du SNI ; militant communiste, conseiller municipal de Maroeuil, adjoint au maire de Saint-Laurent-Blangy.

Avion, 1966
Avion, 1966
de gauche à droite, Léandre Létoquart*, maire d’Avion, C. Lescureux, Georges Marchais, X, Jeannette Prin, député, Raymond Dumont, secrétaire fédéral, Joseph Legrand, bureau fédéral.

Fils d’un comptable, ancien combattant, athée, « plutôt de droite » et d’une catholique, fille de cultivateurs aisés, Christian Lescureux reçut les premiers sacrements catholiques. Il rejeta à l’adolescence l’éducation catholique reçue dans sa famille et chez les scouts de France. Boursier à l’école primaire supérieure devenue collège d’Arras, il réussit au concours d’élève-maître en 1943 et effectua sa scolarité au collège d’Arras. Titulaire du baccalauréat « Philosophie » en 1945, après avoir suivi une année de formation professionnelle à l’École normale d’instituteurs d’Arras qui venait d’être ouverte, il devint instituteur intérimaire en région minière à Rouvroy et à Loison-sous-Lens de 1946 à 1952. Inscrit comme étudiant à la faculté des lettres de Lille en 1950-1951, titularisé en 1952, il exerça à Maroeuil, comme instituteur puis comme directeur de 1969 jusqu’à sa retraite en 1983.

Christian Lescureux accomplit le service militaire en Allemagne dans le Wurtemberg à partir de novembre 1946 dans l’infanterie comme soldat de deuxième classe, affecté à l’instruction des soldats illettrés puis dans une compagnie administrative ; il fut rappelé au moment des grèves de novembre 1947 et resta sous les drapeaux jusqu’en février 1948.

Membre du Syndicat national des instituteurs et de la FEN-CGT à partir d’octobre 1952, suppléant du conseil syndical de la section départementale du SNI en 1956, Lescureux fit partie du conseil syndical l’année suivante, élu sur la liste « unitaire » à partir de 1969, faisant partie de la direction départementale du courant « cégétiste » puis « Unité et Action » des sections départementales du SNI et de la Fédération de l’Éducation nationale jusqu’en 1992. Retraité, il adhérait au SNUipp-FSU.

Christian Lescureux, sympathisant communiste depuis 1950, adhéra au Parti communiste français à Arras en octobre 1952. Il fit partie du comité, du bureau, puis du secrétariat à partir de 1961 de la section communiste de Maroeuil à partir de 1953, puis de la section d’Arras (1970-1997). Membre de l‘association France-URSS, membre de la commission fédérale de diffusion de L’Ecole et la Nation, revue sur l’enseignement du PCF, il participa au stage pour les instituteurs communistes (6-18 juillet 1953) à Viroflay. Il militait aussi depuis 1956 au Mouvement de la Paix.

Christian Lescureux fut membre du comité de la fédération communiste de 1956 à 1964, membre de la commission de l’enseignement, du bureau fédéral de 1965 à 1977 avant de revenir au seul comité fédéral de 1977 à 1982. Il participa régulièrement aux réunions de la commission de l’enseignement auprès du comité central du PCF animée par Pierre Juquin. Il fut notamment chargé de négocier avec le maire d’Arras, le dirigeant socialiste SFIO Guy Mollet, la constitution d’une liste d’union de la gauche en 1971. Demandant à ne pas être réélu, il continua à collaborer avec le comité fédéral dans la commission de l’éducation. En retraite en 1983, il fut chargé par la direction fédérale de la formation des militants et notamment d’animer les écoles fédérales. Il fut à ce titre réélu au comité fédéral de 1985 à 1996. De 1988 à 1997, il dirigea le Centre de formation Maurice Thorez créé à Béthune par la fédération communiste. Il fut durant cette période diffuseur pour le département des éditions communistes. Correspondant du quotidien communiste Liberté de 1953 à sa disparition en 1992, il assura la même responsabilité pour L’Hebdomadaire et Liberté 62 de 1994 à 2003.

Christian Lescureux se maria en avril 1960 à Maroeuil avec une employée de maison, fille d’ouvriers, militante communiste. Le couple eut cinq fils qui ne furent pas baptisés.

À Maroeuil, Christian Lescureux créa et dirigea de 1954 à 1971 un club de football et un centre de loisirs. Il fut élu au comité départemental de l’UFOLEP de 1960 à 1972. Dirigeant de l’Amicale laïque de 1964 à 1982, il fut à l’origine d’initiatives en matière d’éducation populaire : théâtre, photo-club, spectacles de music-hall amateurs, peinture et contacts avec les peintres régionaux. Membre de conseils de la Fédération des conseils de parents d’élèves de plusieurs établissements secondaires d’Arras, il fut au conseil fédéral de la Fédération des œuvres laïques du Pas-de-Calais de 1965 à 1971.

Christian Lescureux fut élu conseiller municipal de Maroeuil de 1953 à 1971. Retraité, demeurant à Saint-Laurent-Blangy à partir de 1982, il y fut élu au conseil municipal, à direction socialiste, de 1983 à 1997 et devint adjoint au maire de 1983 à 1990.

Il fut candidat suppléant aux élections législatives en 1967 et en 1968 et aux élections cantonales en 1953, 1959, 1965 et 1971.

En 1987, dans la perspective du bicentenaire de la Révolution, Christian Lescureux créa, avec des élus communistes et personnalités diverses, une association départementale des Amis de Robespierre qui se développa par la suite sur le plan national. Il en fut le secrétaire jusqu’en 2010. En 1998, il publia aux éditions France-découverte, en collaboration avec Claude Lecomte, journaliste à l’Humanité, Communistes en Pas-de-Calais, ouvrage retraçant les cinquante premières années de la fédération communiste.

Membre élu de la Société des études robespierristes depuis 1999, militant d’ATTAC depuis sa création, Christian Lescureux, membre du PCF en 2011, collaborait, pour le département, au Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, mouvement social français (Maitron).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139009, notice LESCUREUX Christian, Georges par Jacques Girault, version mise en ligne le 28 novembre 2011, dernière modification le 4 mai 2021.

Par Jacques Girault

Raymond Dumont, secrétaire fédéral, Joseph Legrand, bureau fédéral. "> Avion, 1966
Avion, 1966
de gauche à droite, Léandre Létoquart*, maire d’Avion, C. Lescureux, Georges Marchais, X, Jeannette Prin, député, Raymond Dumont, secrétaire fédéral, Joseph Legrand, bureau fédéral.
Collage d'affiches pendant la campagne électorale de juin 1948.
Collage d’affiches pendant la campagne électorale de juin 1948.
Lecture du <em>Canard enchaîné</em> pendant le service militaire en Allemagne lors des grèves de 1948.
Lecture du Canard enchaîné pendant le service militaire en Allemagne lors des grèves de 1948.
Elections cantonales du 24 septembre 1967 Arras-Nord
Elections cantonales du 24 septembre 1967 Arras-Nord

Œuvres : Voir la notice.

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Presse nationale. — Renseignements fournis par l’intéressé.— Notes d’Henri Hoyez.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément