LURKER André, Louis

Par Louis Botella, Jacques Ernewein

Né le 3 février 1920 à Strasbourg (Bas-Rhin), mort 4 février 2014 à Colroy-la-Roche (Bas-Rhin) ; enseignant ; syndicaliste Force ouvrière (FO) du Bas-Rhin et de la Fédération de l’Éducation nationale FO ; membre de la SFIO puis du Parti socialiste.

André Lurker était le fils d’un chauffeur de locomotives. Élève de l’École normale d’Obernai, il fut instituteur puis professeur dans l’enseignement technique au collège d’enseignement technique du bâtiment créé en 1945 dans le quartier strasbourgeois de la Montage Verte par Annibal Motti. Il rejoignit la CGT-FO dès 1949 et fut dans les années 50, le responsable de la section académique de Strasbourg du Syndicat national FO de l’enseignement technique, qui fusionnera par la suite avec celui des Centres d’apprentissage dont le secrétaire général fut Pierre Galoni.

André Lurker eut, au début des années 60, des responsabilités au plan national de son syndicat car ce fut lui qui rendit compte dans l’hebdomadaire confédéral des travaux du 10e congrès du Syndicat national FO de l’enseignement technique et de l’apprentissage - SNETA lors de son congrès qui eut lieu en mars 1960.

Au niveau du Bas-Rhin, il fut signalé comme étant membre du bureau de l’Union départementale FO en mars 1953 en charge du journal. Il fut élu ou réélu, le 12 avril 1959, secrétaire général adjoint de cette UD.

Il quitta les responsabilités syndicales pour militer à la SFIO. Membre du secrétariat fédéral SFIO, André Lurker fut le dernier secrétaire de ce parti dans le Bas-Rhin. Membre de la FGDS puis du Parti socialiste, il fut proche de Jean Oehler.

Il s’était marié le 31 juillet 1948 à Schiltingheim (Bas-Rhin) avec Liliane Speith. À la retraite depuis 1981, toujours socialiste, il vécut avec son épouse à Colroy-la-Roche (Bas-Rhin).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139052, notice LURKER André, Louis par Louis Botella, Jacques Ernewein, version mise en ligne le 30 novembre 2011, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Louis Botella, Jacques Ernewein

SOURCES : Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1952 à 1956. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 22 mars 1953, 20 avril et 8 mai 1958, 30 avril 1959, 13 avril 1960. — Notes de Gilles Morin. — Entretien de Jacques Ernewein avec M et Mme Lurker, le 2 juillet 2012. — État civil. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément