LE BRAS Jean [LE BRAS Jean-Guillaume, dit]

Par Alain Prigent

Né le 30 juin 1912 à Plouaret (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor), mort le 17 juillet 1990 à Lannion (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) ; instituteur ; maire communiste de Plufur (1965-1983).

Jean Le Bras était le fils de Jean-Louis Le Bras, agriculteur et d’Augustine Kerrain, ménagère. Après avoir passé avec succès son brevet supérieur en 1929, il effectua des services d’instituteur auxiliaire dans le département. Titularisé après avoir obtenu son certificat d’aptitude pédagogique en 1935, il enseigna à Kéraudy en Ploumilliau (1938-1945) puis à Plufur où il termina sa carrière. Il fut hospitalisé au sanatorium de Sainte-Feyre (Creuse) en 1954.

Il fit son service militaire d’octobre 1933 à octobre 1934. Il fut incorporé au 21e RIC. Mobilisé en septembre 1939 ou centre mobilisateur colonial d’infanterie de la caserne Clignancourt à Paris, il fut démobilisé le 22 juin 1940.

Membre du comité de la section du Parti communiste français de Plestin-les-Grèves pendant de nombreuses années, il anima la cellule locale dans une commune où l’influence du PCF était très importante. Il succéda à Yves-Marie Disez (1945-1959)* et à Louis Roche (1959-1965)*, militants du PCF, à la mairie de Plufur qu’il dirigea pendant trois mandats. Alexis Cojean* lui succéda en 1983 pendant deux mandats.

Jean Le Bras épousa Jeanne Le Luduec, institutrice, le 27 décembre 1937 à Plestin-les-Grèves.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139147, notice LE BRAS Jean [LE BRAS Jean-Guillaume, dit] par Alain Prigent, version mise en ligne le 17 décembre 2011, dernière modification le 21 mai 2021.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. dép. Côtes d’Armor, 1T1533, dossier professionnel versé par l’inspection académique. — Archives Marcel Alory ; Une semaine dans les Côtes-du-Nord, supplément de l’Humanité Dimanche (1956-1968) ; Bretagne Nouvelle, hebdomadaire des fédérations du PCF de Bretagne (1968-1981). — Alain Prigent, Les instituteurs des Côtes-du-Nord sous la IIIe République (Laïcité, amicalisme et syndicalisme), Editions Astoure, 2005

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément