LENOIR Paulette [née MÉLOT Paulette]

Par René Gallissot

Professeure en Algérie puis à Paris ; militante communiste.

Ancienne élèves de l’ENS de Sèvres, Paulette Mélot fut reçue à l’agrégation féminine des lettres en 1936. Nommée professeure au lycée d’Alger, elle était l’épouse de Roland Lenoir, instituteur, dirigeant du Parti communiste algérien.

Paulette Lenoir fut internée au début de la guerre à la prison de Maison-Carrée à Alger, où elle rencontra Virgile Barel. Transférée à la prison de Barberousse au quartier des femmes, condamnée à cinq ans d’emprisonnement, libérée en 1943, elle reprit son enseignement au lycée Fénelon à Paris. Elle fut arrêtée avec Maurice Husson en mars 1943 et subit diverses brimades. Virgile Barel écrivit le 16 juillet 1945 au ministère de l’Éducation nationale pour soutenir son désir de rester dans un poste à Paris.

Elle fut l’auteure d’une plaquette publiée aux Éditions sociales en 1954 : Pamphlet contre Lucien Febvre, écrite à la demande de Georges Cogniot.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139155, notice LENOIR Paulette [née MÉLOT Paulette] par René Gallissot, version mise en ligne le 17 décembre 2011, dernière modification le 9 janvier 2022.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Nat., F17 17820. — Voir notice dans le Dictionnaire Algérie. — Notes de Robert Brécy, Alain Dalançon et Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément