LHOMME Roger, Louis, Henri.

Par François Printanier

Né le 21 mars 1922 à Orléans (Loiret), mort le 9 octobre 2015 à Huisseau-sur-Mauves (Loiret) ; instituteur, directeur d’école ; résistant ; militant syndical du SNI et associatif.

Roger Lhomme fréquenta l’école publique du quartier Saint-Marceau où son père était maréchal ferrant. Il entra ensuite à l’école primaire supérieure puis en 1939, à l’École normale d’instituteurs du Loiret. A sa sortie en 1942, il fut nommé instituteur-adjoint à Orléans.

A l’école normale, il refusa de suivre les cours de préparation militaire. En 1943, pour échapper au Service du travail obligatoire, il chercha à gagner le maquis en Auvergne, puis quelques semaines plus tard, il rejoignit le maquis de Sologne. En juin 1943, il participa à l’attaque du château de La Luzière, occupé par les Allemands, à La Ferté-Saint-Aubin. À la Libération, lieutenant FFI, il s’engagea dans l’armée française avec le grade de sous-lieutenant pour la durée de la guerre et fut grièvement blessé par l’explosion d’une grenade au cours d’un exercice.

À la fin de la guerre, Roger Lhomme reprit son métier d’instituteur. Le 24 janvier 1946 à Saint-Jean-le-Blanc (Loiret), il épousa Gilberte Rondeau, elle aussi institutrice. Ils eurent quatre enfants. Ils exercèrent alors sur un poste double, avec secrétariat de mairie dans la région de Montargis, à Gy-les-Nonains. Il commença à cette époque à militer au Syndicat national des instituteurs comme secrétaire cantonal puis comme conseiller syndical dans la section départementale du SNI. En 1957, il fut nommé instituteur-adjoint à l’école annexe de l’École normale de garçons d’Orléans dont il devint directeur. Il entra aussi au bureau départemental du SNI où il eut en charge les affaires pédagogiques.

Roger Lhomme fut élu au conseil d’administration de la Mutuelle assurance élèves et à celui de l’Autonome qu’il présida.

Il encadra de nombreuses colonies de vacances comme moniteur, puis comme directeur pour une association du département, « L’œuvre universitaire du Loiret » dont il fut aussi administrateur, puis membre du bureau. Il fut administrateur puis secrétaire de l’association des anciens élèves de l’École normale d’Orléans. Il participa à la rédaction d’un ouvrage de sciences naturelles pour l’école élémentaire avec Raymond Tavernier, professeur à l’École normale d’instituteurs d’Orléans.

Ses obsèques civiles furent suivies d’une crémation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139160, notice LHOMME Roger, Louis, Henri. par François Printanier, version mise en ligne le 17 décembre 2011, dernière modification le 3 mai 2021.

Par François Printanier

SOURCES : Presse syndicale. — Sources orales. — Note de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément