MAGEN Élise, Alice, Juliette, Marguerite [née VALENTIN]

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Née le 11 septembre 1917 à Lunel (Hérault), morte le 26 janvier 1971 à Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) ; ménagère ; militante communiste des Alpes-de-Haute-Provence.

Fille de menuisier, née dans une famille de treize enfants, Élise Magen enseigna l’allemand en 1939-1940.

Elle se maria mariée à Aristide Magen, professeur d’origine guadeloupéenne, militant communiste.

Elle adhéra au Parti communiste en 1949. Elle vécut en Guadeloupe de 1946 à 1953, à Pointe à Pitre. Avec Gerty Archimède, député communiste, elle créa l’Union des femmes françaises en Guadeloupe. Elle fut élue au conseil municipal de Pointe-à-Pitre en 1951.

Elle militait dans la section de Sisteron (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence). et figurait à son bureau. À partir de 1957, elle fut responsable du travail du parti parmi les femmes.

Elle devint membre du comité fédéral du PCF des Basses-Alpes à partir de 1955. Responsable d’une association des familles nombreuses, elle était membre du bureau de la section de Sisteron de l’UFF. Elle accéda en 1964 au bureau fédéral où elle siégeait toujours en 1968. Un rapport fédéral de 1964 affirmait qu’elle était : "actuellement notre militante la plus capable et la plus active". Elle milita aussi à l’UFF et au sein des associations familiales.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139187, notice MAGEN Élise, Alice, Juliette, Marguerite [née VALENTIN] par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, version mise en ligne le 19 décembre 2011, dernière modification le 30 avril 2021.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

SOURCE : Arch. comité national du PCF. — Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément