LUBIN Henri, Pierre

Par Louis Botella, Jeanne Siwek-Pouydesseau

Né le 26 juillet 1912 à Usson-du-Poitou (Vienne), mort le 18 juin 1997 à Paris (XIIIe arr.) ; commissaire au service des Prix et des Enquêtes économiques ; secrétaire général adjoint de la Fédération générale des Fonctionnaires FO de 1953 à 1977.

Le père d’Henri Lubin, employé des PTT (cultivateur selon l’acte de naissance), fut grand blessé de la Première Guerre mondiale. Henri Lubin fut adopté par la Nation en août 1919.

Henri Lubin poursuivit ses études jusqu’au brevet élémentaire et entra comme surnuméraire aux PTT en 1931. Il commença à préparer l’entrée à l’École supérieure des PTT mais, en 1939, il fut mobilisé, entra à l’École des Techniciens de l’Air pour les officiers mécaniciens et fut envoyé au front. Pendant l’Occupation, il participa à un réseau de résistance, s’occupant de filières de passage vers la zone non occupée. Après la Libération, il fut nommé commissaire au service des Prix et des Enquêtes économiques. Il termina sa carrière comme directeur départemental de la Concurrence et de la Consommation.

En 1948, il créa le syndicat FO du service des Enquêtes économiques et des Prix, dont il fut le secrétaire général. Son syndicat appartint, dans un premier temps, à la Fédération FO de l’Économie nationale puis des Affaires économiques avant d’être absorbée par la Fédération des Finances.

Henri Lubin siégea, pendant de très nombreuses années et au moins jusqu’en mai 1978, comme membre de droit du bureau fédéral de la Fédération des Finances.

Henri Lubin fut membre du bureau du Comité interfédéral des Fonctionnaires FO, puis secrétaire fédéral permanent de la Fédération générale des Fonctionnaires créée en octobre 1953, ensuite secrétaire général adjoint jusqu’à sa retraite en 1977. Il était chargé des questions de rémunérations et d’Outre-Mer et, à partir de 1956, fut rédacteur en chef de la Nouvelle Tribune des Fonctionnaires FO où il publia de nombreuses analyses sur la situation économique.

Lors du congrès confédéral d’avril 1959, Henri Lubin fut le rapporteur de la commission des modifications des statuts. Au cours de celui de novembre 1963, il intervint à la tribune pour dénoncer l’action du bureau confédéral sortant, et notamment de son secrétaire général, Robert Bothereau, en des termes très durs. Par la voix d’Émile Gonnet, les sections départementales du Syndicat national FO des Enquêtes économiques s’abstinrent sur le rapport d’activités lors du congrès de 1963.

Dans les années cinquante, Henri Lubin participa à la création de l’Orgeco, une des premières organisations de consommateurs, dont le siège était à la Fédération des Fonctionnaires FO, rue de l’Université. Il fut candidat SFIO aux élections législatives de 1958 dans la Seine, membre de la commission chargée d’étudier la politique économique, financière et sociale au Conseil national SFIO des 10-11 janvier 1959, puis membre de la Commission d’études doctrinales des Journées nationales d’études des 7 au 10 mai 1959. En 1960-1961, il fut auditeur à l’Institut des hautes études de défense nationale.
De 1978 à 1985, Henri Lubin fut secrétaire de l’Union fédérale des Retraités FO de la Fonction publique. En 1993, il signa, avec Pierre Tribié* et André Giauque, un historique des pensions dans la Nouvelle Tribune des Fonctionnaires (n° 3, suppl. 2, 25 p.)

Henri Lubin était marié à Eva Maréchaux, institutrice, dont il eut deux enfants.
Il fut inhumé au cimetière de son village natal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139190, notice LUBIN Henri, Pierre par Louis Botella, Jeanne Siwek-Pouydesseau, version mise en ligne le 19 décembre 2011, dernière modification le 1er août 2012.

Par Louis Botella, Jeanne Siwek-Pouydesseau

SOURCES : La Nouvelle Tribune des Fonctionnaires FO, n° 334, 3e trimestre 1997. — Témoignage et documents de Madame Eva Lubin. – Précisions de Gilles Morin. – Jeanne Siwek-Pouydesseau, « Les cols blancs, fonctionnaires et employés dans la CGT-FO », dans Michel Dreyfus et alii, La naissance de Force Ouvrière, PU Rennes, 2003, p. 117-129.— Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1948 à 1969. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 5 novembre 1953, 4 novembre 1954, 1er mars 1956, 7 février 1957, FO Hebdo, 29 novembre 1967, 12 novembre 1997. — Arch. de la Fédération FO des Finances. — Notes de Michel Monteil, ancien secrétaire général de la Fédération FO des Finances. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément