CHIMOT Marcel, Georges, Ferdinand

Par Daniel Grason

Né le 20 janvier 1905 à Saint-Brice-sous-Forêt (Seine-et-Oise, Val-d’Oise), mort le 29 septembre 1989 à Paris XIIIe arr. ; peintre ; communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Fils de Georges, paveur et de Joséphine, née Adeline, il alla à l’école primaire, mobilisé en 1925, Marcel Chimot effectua dix-huit mois de service militaire au 170e Régiment d’infanterie, il apprit le maniement de la mitrailleuse. Célibataire, il habitait 9 Bd de la République à Boulogne-Billancourt (Seine, Hauts-de-Seine), peintre, il travaillait aux studios de Billancourt avec une soixantaine d’ouvriers. Il fit grève en 1936, adhéra à la CGT, s’inscrivit au parti communiste auprès de Charles Chézeau*, peintre décorateur, secrétaire adjoint du syndicat des travailleurs de l’industrie du film. Organisé à la cellule Oviedo Marcel Chimot lisait l’Humanité et Regards, s’intéressait à la Révolution russe.

La situation en Espagne ne le laissait pas indifférent, il s’adressa à Charles Chézeau pour aller y combattre. Il arriva légalement le 7 janvier 1937, fut incorporé comme mitrailleur dans la XIVe Brigade, 11e compagnie de mitrailleuses. Il combattit sur les fronts de Grenade, Vadelmorillo, Caspe et dans le secteur de l’Ebre, il fut blessé le 8 septembre 1938 à Corbera. Courageux au combat, il fut nommé sergent.

Il était considéré par le service des cadres comme un « bon soldat discipliné et un bon chef. À toujours bien travaillé pour le parti et a toujours appliqué les consignes qui étaient données par le Parti ». Trois mots étaient portés sur une autre fiche : « courage, dévouement, intelligence ». Un seul reproche des évaluateurs, son attitude politique « nulle », « manque de connaissances politiques ». Il était considéré comme un « camarade tranquille, bon copain ». Il fut rapatrié en octobre ou novembre 1938.

Marcel Chimot mourut le 29 septembre 1989.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139192, notice CHIMOT Marcel, Georges, Ferdinand par Daniel Grason, version mise en ligne le 21 décembre 2011, dernière modification le 20 décembre 2011.

Par Daniel Grason

SOURCES : RAGSPI 545.6.1123, BDIC mfm 880/9 ; RAGSPI 545.2.290, BDIC mfm 880/48. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément