BORREMANS Henri.

Par Jean Puissant

Etterbeek (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale), 23 mars 1849 - 1913. Ouvrier serrurier, aide pharmacien, voyageur de commerce, employé, mutualiste, administrateur gérant des Pharmacies populaires.

Après l’école primaire, Henri Borremans devient apprenti serrurier, puis serrurier. Il est ensuite aide-pharmacien pendant cinq ans puis voyageur de commerce. Il est fondateur et trésorier de la Société générale des voyageurs de commerce, commissaire de la Fraternelle belge, puis vice-président de la Fédération des sociétés de secours mutuels de Bruxelles. C’est à ce titre qu’il devient, en 1885, administrateur de la société coopérative des Pharmacies populaires, administrateur-gérant depuis 1890. En 1894, Henri Borremans participe au Congrès qui a pour objet la création d’une fédération des coopératives belges. En 1902, il est président de l’Union nationale des mutualités neutres de Belgique. Il apporte ses conseils à la création de pharmacies populaires à l’étranger, notamment à Bordeaux (France), Genève (Suisse), Milan (Italie)…

Henri Borremans est fondateur et président de la Banque de crédit populaire, du Cercle instrumental au sein duquel il crée une caisse mutuelle pour les musiciens, qu’il préside. Il est par ailleurs membre de la Ligue pour la réforme électorale de Paul Janson, président du Cercle des collecteurs du denier des écoles, ce qui l’associe au monde libéral. Il est électeur général. Officier de la Garde civique, il est décoré de la médaille du Coopérateur (1ère et 2e classe), et chevalier de l’ordre de Léopold.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139382, notice BORREMANS Henri. par Jean Puissant, version mise en ligne le 2 mars 2012, dernière modification le 25 octobre 2020.

Par Jean Puissant

SOURCE : BERTRAND L., Histoire de la coopération en Belgique. Les hommes - Les idées - Les faits, t. 2, Bruxelles, 1903, p. 111-112, 113 (icono).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément