LOCTEAU Jean, André, Joannès

Par Jacques Girault

Né le 23 juin 1935 à La Roche-sur-Yon (Vendée), mort le 10 avril 2006 à Nantes (Loire-Atlantique) ; instituteur en Vendée ; militant syndicaliste du SNI ; militant communiste.

Fils d’un journalier, Jean Locteau, instituteur à Angles puis à Moutiers-les-Mauxfaits, se maria en juillet 1956 à La Roche-sur-Yon avec une institutrice. Il devint membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs à la fin de 1969 quand Odette Roux* était secrétaire générale. Il en démissionna en mars 1973.

Bertrand Lavigne* le fit adhérer au Parti communiste français en 1963. Locteau devint secrétaire de la section communiste d’Angles puis de celle de Moutiers-les-Mauxfaits à partir de 1968. Il entra au comité de la fédération communiste en 1964 et en était toujours membre du début des années 1970. Il était également membre du bureau départemental du Mouvement de la Paix et de l’association de parents d’élèves.

Après sa retraite, Jean Locteau habita à La Terrière (La Tranche-sur-Mer), puis à Olonne-sur-Mer. Il écrivit un roman de type autobiographique sous le titre Je jouais à la guerre

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139391, notice LOCTEAU Jean, André, Joannès par Jacques Girault, version mise en ligne le 23 janvier 2012, dernière modification le 2 mai 2021.

Par Jacques Girault

ŒUVRE : Je jouais à la guerre , La Mothe-Achard, Geste éditions.

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Bulletin départemental du SNI, décembre 1969 à mars 1973 (fonds SNI du CDHMOT). --- Témoignage de Bertrand Lavigne en 2011. --- Notes de Florence Regourd.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément