NOAILLE Lucienne [épouse VEYLET]

Née le 14 novembre 1902 à Paris (IIe arr.), morte le 5 juillet 1999 à Compiègne (Oise) ; mécanographe ; militante communiste de Paris.

Photo de Lucienne Noaille dans son dossier du Komintern
Photo de Lucienne Noaille dans son dossier du Komintern

Le père de Lucienne Noaille mourut en 1933 et sa mère resta à sa charge. Dactylographe, elle commença à travailler en 1915 et devint en 1922 mécanographe opératrice chez Burrough. Elle se maria avec Louis Veylet et dont le père, instituteur à Marvéjols (Lozère), L. Veylet et le frère, instituteur également à Mantes (voir Veylet étaient responsables communistes.
Domiciliée rue Vauvenargues à Paris XVIIIe arr., sympathisante communiste n’hésitant pas à "protéger" les vendeurs de l’Humanité menacés par l’extrême droite, elle adhéra au Comité de défense de l’Humanité puis en juin 1935 au Parti communiste, avec son mari.
Elle fut aussitôt trésorière de cellule et bientôt membre du comité de rayon, mais début 1936 cessa ses activité pour raison de santé. Son mari était parti au service militaire, elle se retrouva seule avec un fils de quinze ans elle ne put reprendre son activé qu’au bout de quelques mois. Le CDLP la recruta comme dactylo en 1937 et c’est à cette occasion qu’elle rédigea une autobiographie. Elle se réclamait de Lucien Poillot, ex. secrétaire du 17e rayon, de Buisson, de Pénin et de Chassinand, ainsi que du député Môquet et de son mari.
Elle s’occupait des pionniers du XVIIe arrondissement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139452, notice NOAILLE Lucienne [épouse VEYLET], version mise en ligne le 27 janvier 2012, dernière modification le 11 février 2021.
Photo de Lucienne Noaille dans son dossier du Komintern
Photo de Lucienne Noaille dans son dossier du Komintern

SOURCE : RGASPI, 495 270 2048, autobiographie de 1937. — État civil de Paris, recherches infructueuses dans le XVIIe et XVIIIe arr. — Site internet Match ID.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément