BRONCKART Constant, Joseph. Pseudonyme : Bonnaire.

Par Jean Puissant

Lincent (pr. Liège, arr. Waremme), 21 décembre 1913 – 26 décembre 1995. Garçon de course, dirigeant mutuelliste socialiste, dirigeant de pharmacies coopératives, sénateur provincial de Liège.

Issu d’une famille de maçons, socialiste, Constant Bronckart entreprend des études primaires puis moyennes. Le 21 janvier 1929, il devient, à l’âge de quinze ans, garçon de course à la mutualité socialiste de Waremme. En 1939, il fait des études du soir à la Chambre belge des comptables de Liège (pr.et arr. Liège).

Durant la Seconde Guerre mondiale, à la demande des anciens dirigeants mutualistes interdits par l’occupant allemand, Constant Bronckart travaille à la clinique mutualiste de Seraing (pr. et arr. Liège) et à la Fédération mutualiste de Liège, afin de conserver la maîtrise de l’évolution de l’institution. Le 28 février 1944, avec l’appui de J. Merlot, il devient secrétaire général de la Fédération des mutualités socialistes et syndicales de la province de Liège (FMSS) qu’il contribue à organiser sous la forme d’une vaste fédération unifiée.

À la tête de la deuxième fédération mutualiste socialiste du pays, Constant Bronckart participe à la direction nationale du mouvement et intervient dans les différentes conférences et les congrès nationaux de 1947, 1948 et 1950, ainsi qu’à des assemblées internationales de sécurité sociale. Ainsi à la deuxième Assemblée internationale de sécurité sociale, il présente un rapport sur la rémunération forfaitaire du corps médical sinon « Les médecins, pour atteindre un standing de vie normal, doivent attendre que le malheur et souvent la misère s’installent chez autrui. »

Constant Bronckart participe également à diverses missions à l’étranger. En 1952, il fait partie du Comité de gestion de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI). Avec la Fédération générale du travail de Belgique (FGTB) de Liège, il contribue à l’organisation de polycliniques à la fin des années 1950. En 1958, il succède à J. Merlot comme président des Pharmacies coopératives de Liège. Il prend sa retraite en 1975.

Constant Bronckart est également président de la société coopérative, Les Pharmacies du peuple, de Seraing et secrétaire de l’ASBL Fonds et services sociaux de la FMSS et de la FGTB. En 1954, présenté par l’Union socialiste communale de Seraing, il est choisi comme candidat sénateur provincial. L’important succès électoral du Parti socialiste belge (PSB) en 1954 fait de lui un sénateur discipliné mais peu actif jusqu’en 1958. Il fait partie des commissions communes du Travail et de la Prévoyance sociale et du Commerce extérieur.

Au titre de dirigeant d’une des branches de l’Action commune, Constant Bronckart prend une part active à la lutte contre le retour de Léopold III en 1950 et aux grèves de 1960-1961 ; il est le trésorier du comité de grève de Liège et participe ainsi à la collecte et à la répartition des fonds de solidarité ainsi qu’à la distribution d’importants dons en nature. Président de la Commission d’assistance publique (CAP) de Crisnée (pr. Liège, arr. Waremme) pendant douze ans, il participe également à la vie politique communale de cette localité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139469, notice BRONCKART Constant, Joseph. Pseudonyme : Bonnaire. par Jean Puissant, version mise en ligne le 5 mars 2012, dernière modification le 14 janvier 2020.

Par Jean Puissant

ŒUVRE : Collaboration à La Wallonie, au Monde du travail et à L’Effort mutualiste, parfois sous le pseudonyme de Bonnaire. Il traite essentiellement des problèmes du FNAMI. Sa contribution à La Wallonie est importante au moment du vote de la loi Leburton en 1963.

SOURCE : Notice réalisée par Maria Mercedes Guerreiro, section Journalisme de l’Université libre de Bruxelles, 1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément