LOREC Léon, Félix

Par François Prigent

Né le 4 août 1895 à Lorient (Morbihan), mort le 26 avril 1964 à Carnac (Morbihan) ; directeur d’école ; maire socialiste SFIO de Carnac (1959-1964) ; militant laïque, président du comité départemental de l’UFOLEP.

Fils d’un instituteur, Léon Lorec, mobilisé dans l’infanterie pendant la Première Guerre mondiale, blessé à Verdun en mai 1916, fut versé dans l’Artillerie. Il débuta comme instituteur à Saint-Pierre de Quiberon. Nommé à Carnac en 1920, il devint directeur de l‘école en janvier 1926. En 1946, il fut nommé directeur de l’école Bisson à Lorient, réinstallée dans des baraquements, poste qu’il occupa jusqu’à sa retraite en 1955. Il s’installa alors à Carnac.

Il figurait en 1925, parmi les 4 militants SFIO (Joseph Mariette, Hervé retraité de la direction du port, Le Strat, ouvrier maçon) intégrés dans la liste municipale du maire des Forges. Il se présenta sous l’étiquette socialiste SFIO aux élections cantonales de Quiberon en 1945, obtenant 38,3 % des suffrages exprimés. Très implanté dans les filières laïques, il s’occupait de la propagande du Parti socialiste SFIO avec Louis Cren du secteur de Carnac-Quiberon. Elu président du foyer laïque de Carnac en 1937, puis à nouveau de 1955 à 1959, il resta membre de son conseil d’administration jusqu’à son décès.

Dans les années 1950, il militait dans la section socialiste de Lorient. En 1955, à nouveau candidat aux élections cantonales à Quiberon, il recueillit 30.7 % des voix au premier tour. Membre du conseil d’administration de la Fédération des œuvres laïques, président du comité départemental de l’UFOLEP en 1958, il était très actif dans les réseaux sportifs laïques (basket-ball), secondant ainsi les dirigeants socialistes SFIO de la FOL, Raymond Moysan, Louis Le Moënic* puis François Giovannelli. Il était également délégué départemental de l’UFOLEA.

Léon Lorec, alors mobilisé, se maria le 28 septembre 1918 à Lorient avec Jeanne Brien, directrice d’école à Carnac. Veuf, il se remaria le 31 juillet 1930 à Carnac. Ce dernier couple eut deux garçons.

À la surprise générale, aux élections municipales de 1959, Léon Lorec, qui conduisait une liste « d’entente socialiste et républicaine », fut élu conseiller municipal puis maire, le 27 mai. Il mourut une année avant la fin de son mandat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139562, notice LOREC Léon, Félix par François Prigent, version mise en ligne le 6 février 2012, dernière modification le 2 mai 2021.

Par François Prigent

SOURCES : Arch. Dép. du Morbihan 2 W 11968. — Arch. de l’OURS, dossiers Morbihan. — Arch. fédérales du PS du Morbihan. — Le Rappel du Morbihan. — - Christophe Rivière « Les maires du Morbihan (1929-1953), in Les Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, n°2, t. 113, juin 2006 ». — François Prigent (dir), « Figures militantes et réseaux socialistes dans le Morbihan au 20e siècle », dossier spécial, in Recherche Socialiste, n°42, mars 2008. — Renseignements fournis à Jacques Girault par le fils de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément