LOUP Edmé, Auguste, Édouard

Par Jacques Girault

Né le 16 novembre 1927 à Clairvaux (Aube), mort le 13 janvier 2003 à Burcy (Seine-et-Marne) ; économe ; militant communiste en Seine-et-Marne.

Son père était surveillant chef à la prison de Clairvaux et sa mère, sans profession, était membre du Parti communiste français dans les années 1950. Auguste Loup termina son service militaire avec le grade de lieutenant dans un régiment d’artillerie dans la zone d’occupation française en Autriche et dans le Palatinat. Il devint adjoint d’économat en 1948 dans le centre d’apprentissage de La Rochette près de Melun en Seine-et-Marne, où il habitait. Il adhéra au Syndicat national de l’enseignement technique CGT.

Edmé Loup se maria en mars 1949 à La Rochette avec une secrétaire, fille d’un cheminot décédé en 1941, et d’une préparatrice en pharmacie. Le couple avait un enfant à la fin des années 1950.

Membre de l’Union de la jeunesse républicaine de France depuis 1945-1946, il adhéra au PCF en 1948 à Paris dans la cellule de l’inspection principale de l’enseignement technique qui disparut en 1949. En contact avec des militants communistes de Melun, il réadhéra en janvier 1956. Trésorier de sa cellule, membre du secrétariat de la section communiste Melun Nord, responsable de l’organisation, il collaborait avec la direction de la fédération communiste. Il fut intégré dans la commission fédérale de contrôle financier en 1956 et devint membre du comité fédéral, l’année suivante. La conférence fédérale de 1959 ne proposa pas sa réélection.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139576, notice LOUP Edmé, Auguste, Édouard par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 février 2012, dernière modification le 2 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément