LANGEVIN André, Lucien, Pierre

Par Gérard Montant

Né le 26 août 1947 à Lyon (Rhône) ; professeur de lycée d’enseignement professionnel ; militant syndicaliste au SNES et au SNETP-CGT, militant communiste.

Second d’une fratrie de trois enfants de Pierre Langevin, ingénieur, et d’Antoinette, Morandi, vendeuse, André Langevin fréquenta l’école primaire Sergent Blandan à Lyon (1er arr.) jusqu’en juin 1958. Après deux années dans l’enseignement technique à l’École des industries textiles de Lyon, il se réorienta dans la filière de l’enseignement général au collège Neyret dans la même ville, puis au lycée Saint Exupéry où il passa en 1966 son baccalauréat philosophie. À l’université Lyon II, il obtint en septembre 1970 une maîtrise de lettres modernes.

André Langevin épousa Viviane, Elisabeth, Marie-Josèphe Levrat le 26 juillet 1969 à Marcy l’Étoile (Rhône), militante syndicale à la CGT et politique au PCF. Divorcé, le 10 mars 1992 à Valence (Drôme), il épousa Monique, Jany, Marie-Louise Moricand, militante syndicale au SNETP-CGT depuis 1974 et politique au PCF entre 1973 et 1992.

En septembre 1968, il obtint un poste d’auxiliaire lettres-histoire au lycée de Tarare (Rhône). De 1969 à 1974 il fut surveillant d’externat au lycée Branly de Lyon. Il présenta avec succès le concours des professeurs de l’enseignement technique court et fut affecté à la rentrée 1974 comme professeur stagiaire (PEG Lettres) à l’ENNA de Villeurbanne (Rhône). À l’issue de cette formation, il fut affecté à la rentrée 1975 au CET de Wasquehal (Nord), puis en septembre 1977 au LEP de Barentin (Seine-Maritime). En 1985, il rejoignit sa région d’origine et le lycée professionnel de Bron (Rhône), puis en septembre 1991 le LP Amblard à Valence (Drôme) jusqu’à sa retraite en 2008.

Son engagement syndical commença dès 1969 au SNES. Membre du bureau académique (Lyon) du SNES de 1970 à 1974, il fut responsable des maîtres d’internat-surveillants d’externat et commissaire paritaire des MI-SE. En 1974, à l’ENNA, il rejoignit le SNETP-CGT. Il fut successivement secrétaire départemental (Seine-Maritime, secteur de Rouen) du SNETP de 1978 à 1981, puis secrétaire de l’organisation dans l’académie de Rouen de 1981 à 1984. Membre entre 1984 et 1996 de la commission exécutive de la FERC, il assuma la responsabilité du collectif FERC du Rhône. Entre 2002 et 2004, il fut secrétaire départemental du Syndicat départemental de l’Éducation nationale CGT. À partir de 2004 jusqu’en 2006, il anima le collectif FERC dans l’académie de Lyon.

À partir de 1976, André Langevin fut membre sans interruption des conseils d’administration de tous les établissements qu’il fréquenta sauf au LP Amblard de Valence où il ne siégea pas pendant trois ans.

Il suivit les stages syndicaux de niveau moyen en 1983 et de niveau supérieur en 1985 au Centre confédéral d’éducation ouvrière Benoît Frachon à Gif-sur-Yvette (Essonne) .

Au plan politique, André Langevin, membre pendant un mois en juin 1968 de la Fédération des étudiants Révolutionnaires, adhéra au PCF en 1970 et n’eut aucune responsabilité dans ce parti.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139607, notice LANGEVIN André, Lucien, Pierre par Gérard Montant, version mise en ligne le 8 février 2012, dernière modification le 24 mai 2021.

Par Gérard Montant

SOURCES : Institut d’Histoire sociale de la Fédération de l’éducation de la recherche et de la culture CGT, Archives du SNETP-CGT. — Entretien avec l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément