MONTLAHUC Paul, Abel, Lucien

Par Louis Botella

Né le 7 août 1914 à Avignon (Vaucluse), mort le 10 avril 1987 à Villeneuve-les-Avignon (Vaucluse) ; agent d’Électricité de France ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) du Vaucluse.

Fils de Antoine Montlahuc, boulanger, et de Marie-Antoinette Vialis, Paul Montlahuc, agent d’EDF figura parmi les fondateurs du syndicat FO du centre de distribution mixte d’Avignon et il assuma, probablement dès sa création, la fonction de secrétaire.

Il fut élu, le 3 avril 1948, membre de la commission exécutive de l’Union départementale FO du Vaucluse. Il fut réélu 30 janvier 1949 à ce poste.

Puis, il devint secrétaire général adjoint de cette UD le 18 décembre de la même année. Mais protestant contre le fait qu’aucun congrès n’eut lieu depuis deux ans, il démissionna de cette fonction, au début de 1952.

Alors attaché au service commercial d’EGF et considéré comme très combattif, il succéda à Pierre Morier au poste de secrétaire général lors du congrès du 27 avril 1952.

A partir de mars 1953, il fit publier Le Militant, bulletin ronéotypé, qui fut l’organe de son UD. Tiré à 500 exemplaires, ce bulletin eut comme gérant René Carpentras.

Il cessa volontairement, le 31 mai 1953, ses fonctions de secrétaire général de cette UD. Jean Bouvet prit la suite.
Il se maria dans sa commune natale le 8 juin 1946 avec Marie-Louise Bayol.

Lors du congrès confédéral de 1952, il vota contre le rapport moral présenté par Robert Bothereau, au nom du bureau confédéral.

Au plan national, il fut élu ou réélu, en octobre ou novembre 1952, membre du comité fédéral national de sa fédération professionnelle.

Il se maria dans sa commune natale le 8 juin 1946 avec Marie-Louise Bayol.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139771, notice MONTLAHUC Paul, Abel, Lucien par Louis Botella, version mise en ligne le 27 février 2012, dernière modification le 12 juillet 2013.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Municipale d’Avignon. — Arch. Dép. Vaucluse, 4 W 3300. — Comptes rendus des congrès confédéraux de 1950 et de 1952. — Lumière et Force, octobre-novembre 1952 (Arch. Dép. Hérault, 338 W 67). — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 13 juin 1953.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément