MAZLIAK Paul

Par Michel Pinault

Né le 4 mars 1936 à Paris (XIVe arr.)  ; universitaire et chercheur en physiologie cellulaire, historien des sciences et vulgarisateur de la culture scientifique  ; militant communiste et syndicaliste, secrétaire général du SNESup en 1974-1975.

Les parents de Paul Mazliak étaient réfugiés de Pologne et d’URSS, apatrides. Son père était électricien, sa mère sans profession. Ils furent déportés à Auschwitz, en 1942. Paul Mazliak était pupille de la Nation. Il était athée. Il se maria civilement, le 13 juillet 1957, avec Céline Boulonnais, née en 1937, professeur d’histoire et géographie, successivement au lycée Vincent d’Indy, à Creil, puis à Victor Hugo, à Paris. Ils eurent deux enfants : Catherine, née le 7 août 1958, professeur de musique et bibliothécaire (musique) à la BNF, et Laurent, né le 29 novembre 1964, maître de conférences en mathématiques (Paris VI).

Paul Mazliak fut bachelier en 1953 (lycée Voltaire, Paris). Il suivit des études médicales (PCB), puis prépara une licence de sciences naturelles en 1958. Il devint docteur ès sciences de l’Université de Paris en 1963, puis assistant (1959) et enfin maître-assistant de physiologie végétale (1962) à la faculté des sciences de Paris. Il obtint un poste de professeur de physiologie végétale à l’Université de Reims (1965-1967), puis de biologie cellulaire à l’Université Paris VI - Pierre et Marie Curie (1967-1997). En 1967, il devint directeur du laboratoire de physiologie cellulaire et moléculaire de l’Université Paris VI, associé au CNRS (1967-1995), puis directeur d’UER (1981-1987). Il obtint en 1963 la médaille de bronze du CNRS. Il fut docteur honoris causa de l’université de Neuchâtel.

Paul Mazliak fut membre du Parti communiste français, de 1954 à 1996. Il collabora occasionnellement à la presse communiste (l’Humanité) ou aux cercles proches (Espaces-Marx, Fondation Gabriel Péri), en particulier sur les questions scientifiques, et ce jusqu’en 2012.

Il eut également une longue activité syndicale : membre de l’UNEF (1954-1959) puis du SNESup (1960-1996). Au SNESup, il fut membre de la commission administrative (1965-1996) et du bureau national (1970-1990). Il en fut le secrétaire général en 1974-1975.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139903, notice MAZLIAK Paul par Michel Pinault, version mise en ligne le 10 mars 2012, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Michel Pinault

ŒUVRE choisie  : P. Mazliak écrivit de nombreux ouvrages d’enseignement (Masson, Dunod, Hermann) et d’histoire des sciences (Adapt-SNES, Vuibert). Parmi ceux-ci :
-  La naissance de la biologie dans les civilisations de l’Antiquité, Vuibert/Adapt, Paris, 2007.
-  Avicenne, Averroès. Médecine et biologie dans la civilisation de l’Islam, Vuibert, Paris, 2004.
-  Descartes, de la science universelle à la biologie, Vuibert, Paris, 2005.
-  La biologie au siècle des Lumières, Vuibert, Paris, 2006.
-  Les fondements de la biologie. Le XIXe siècle de Darwin, Pasteur et Claude Bernard, Vuibert, Paris, 2002.
-  La biologie du XXe siècle, les grandes avancées de Pasteur aux neurosciences, Vuibert, Paris, 2001.

SOURCES : Presse syndicale et politique.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément