ANDRIEN Nicolas.

Par Freddy Joris

Verviers (pr. Liège, arr. Verviers), 1844 – Hodimont (aujourd’hui commune de Verviers), 17 février 1918. Ouvrier textile, militant de l’Association internationale des travailleurs, dirigeant syndical.

Tisserand, Nicolas Andrien est membre du premier Comité des Francs ouvriers de Verviers en 1868 et, à cette époque, secrétaire de rédaction de leur journal, Le Mirabeau. Il est un des fondateurs de la première caisse de résistance des tisserands dont il rédige le règlement.

Nicolas Andrien est aussi un des orateurs habituels des premiers meetings de l’Association internationale des travailleurs (AIT) tant à Liège qu’à Verviers. Il représente les tisserands en 1870-1871 aux « Réunions des sociétés ouvrières de Verviers et environs » auxquelles les ouvriers convient le patronat local pour discuter de questions sociales.

Nicolas Andrien semble moins actif après 1872, lorsque les éléments anarchistes dominent le mouvement ouvrier verviétois. En revanche, on le retrouve, dix ans plus tard, membre du cercle socialiste, En Avant, que fonde alors Pierre Fluche, et collaborateur de son journal, La Sentinelle (1882-1885). Mais il n’apparaît plus ensuite à l’avant-plan.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140037, notice ANDRIEN Nicolas. par Freddy Joris, version mise en ligne le 27 mars 2012, dernière modification le 28 décembre 2019.

Par Freddy Joris

SOURCES : OUKHOW C., Documents relatifs à l’histoire de la Première Internationale en Wallonie, Louvain-Paris, 1967, p. 189 (Cahiers du Centre interuniversitaire d’histoire contemporaine, 47) – WOUTERS H., Documenten betreffende de geschiedenis der arbeidersbeweging ten tijde van de Ie Internationale (1866-1880), deel I, Leuven-Paris, 1970 (Cahiers du Centre interuniversitaire d’histoire contemporaine, 60) – JORIS F., La presse verviétoise de 1850 à 1914, Louvain-Paris, 1982, p. 127, 136 (Cahiers du Centre interuniversitaire d’histoire contemporaine, 92) – PIRARD T., Le mouvement ouvrier verviétois et le Mirabeau au temps de la Première Internationale (1867-1874), Mémoire de licence UCL, Louvain, 1971, p. 156.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément