LESCHIERA René

Par Audrey Le Goupil

Né le 12 mai 1923 à Villeurbanne (Rhône), mort dans un accident d’automobile au début de 15 avril 1973 à Lyon (Rhône) ; métallurgiste ; militant JOC et CFTC puis communiste et CGT du Rhône.

Employé de commerce chez Richard puis aux Câbles de Lyon, René Leschiera milita d’abord à la JOC dès 1940 et créa cette année là le comité d’entraide aux jeunes chômeurs du quartier de la préfecture. Il rencontra son épouse à la JOC. Il milita avec
Gilbert Dru et Francis Chirat et participa activement à la Résistance.
En 1946, il était président de l’association populaire des jeunes foyers lyonnais. Condamné le 7 octobre 1947 par la 5e chambre correctionnelle de Lyon à 1 200 francs d’amende pour avoir contrevenu à une décision judiciaire concernant l’expulsion d’un locataire.

Secrétaire de la section CFTC des Câbles de Lyon, il fut délégué chargé d’élire les conseillers de la République sur les listes MRP en novembre 1946.

À partir de 1948, il rejoignit la CGT et devint secrétaire non permanent du syndicats des Métaux de Lyon lors de la réorganisation syndicale en novembre 1949. Il demeura à la direction jusque dans les années 1960. Dès 1950, il participa aux congrès de l’UD et siégea à la commission exécutive fédérale de février 1963 à novembre 1973. Il devint secrétaire général de la CGT métaux du Rhône, et aussi membre du secrétariat de l’Union départementale des syndicats CGT du Rhône
Après un voyage en Chine au printemps 1954, voyage durant lequel il allait encore à la messe (notes de son carnet de voyage), il sympathisa avec Bruno Trentin, leader Italien de la CGT italienne et communiste, et se rapprocha du communisme. Il bascula vers le PCF quand le pape demanda aux prêtres ouvriers de quitter les usines. Grand émotion dans sa famille. Certains ne lui parleront plus.
Il avait donc adhéré au Parti communiste en 1956 et après avoir suivi une école centrale de quatre mois fut promu au bureau fédérale communiste en 1964.
Il mourut accidentellement dans la nuit du 15 avril 1973, dans la 4L du syndicat, dans la ligne droite qui arrive au Point du Jour.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140089, notice LESCHIERA René par Audrey Le Goupil, version mise en ligne le 29 mars 2012, dernière modification le 23 mai 2018.

Par Audrey Le Goupil

SOURCES : Arch. comité national PCF.— Audrey Le Goupil, L’ Union départementale CGT du Rhône et l’action revendicative (septembre 1944-décembre 1947), Mémoire de maîtrise d’Histoire contemporaine, Lyon 2, 1998. — Renseignements fournis par Maxime Leschiera, son petit-fils.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément