MAHOUDEAUX Lucien, Marcel.

Par Jacques Girault

Né le 23 novembre 1907 à Blégiers, commune fusionnée avec Prads (Basses-Alpes-Alpes de Haute-Provence), mort le 6 juin 1977 à Digne (Alpes de Haute-Provence) ; instituteur dans les Basses-Alpes-Alpes de Haute-Provence ; militant syndicaliste du SNI et mutualiste ; militant communiste.

Fils d’un électricien qui mourut sur le front en 1918 et d’une future femme de ménage, Lucien Mahoudeaux reçut les premiers sacrements catholiques. Pupille de la Nation, élève de l’école primaire supérieure de Digne, il entra à l’École normale d’instituteurs d’Avignon (Vaucluse) qui accueillait les garçons bas-alpins en 1924. Il fut nommé dans un poste déshérité en haute montagne à partir de 1927, puis au Villard des Dourbes et à Marcoux avant d’obtenir un poste à Digne en 1952.

lucien Mahoudeaux adhéra à la section départementale du Syndicat national des instituteurs puis lui préféra celle de la Fédération unitaire de l’enseignement. A partir de 1932, il participa à la création et à l’animation d’une section des éclaireurs de France. Il réintégra le SNI à partir de 1936. Il fut gréviste le 30 novembre 1938 et souhaita l’intervention pour aider les républicains espagnols. Pendant la guerre, mobilisé puis démobilisé, sans participer à un mouvement de Résistance, il aida ponctuellement les résistants.

Après la guerre, Mahoudeaux fut désigné pour siéger jusqu’en novembre 1945 au Conseil départemental de l’enseignement primaire à la Libération. Membre du conseil syndical de la section départementale du SNI à partir de 1945 jusqu’au début des années 1960, responsable de la caisse de solidarité pendant quelques années, secrétaire de la commission des affaires corporatives, il était aussi délégué à la commission administrative de la section départementale de la Fédération de l’Éducation au début des années 1950. Il fut élu trésorier provisoire lors de la constitution de la section départementale en décembre 1946 et resta un des responsables de la section départementale de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale.

il se maria religieusement après la guerre. Le couple eut deux enfants.

lucien Mahoudeaux adhéra au Parti socialiste SFIO en 1936. Membre du Parti communiste français depuis 1945, proposé pour figurer sur la liste communiste aux élections municipales de Digne en 1959, il fut élu à la commission fédérale de contrôle financier du PCF en 1961 qu’il présida. Toutefois, il ne fut pas réélu en raison de ses responsabilités syndicales et mutualistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140239, notice MAHOUDEAUX Lucien, Marcel. par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 avril 2012, dernière modification le 30 avril 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé. — Presse syndicale : L’Ecole libératrice

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément