AUBE Anaïs

Par Louis Botella

Morte en mai 1973 ; ouvrière des Tabacs et Allumettes ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) du Puy-de-Dôme.

Anaïs Aube commença sa vie professionnelle en 1920 comme ouvrière à la Manufacture des Tabacs de Riom. Elle assuma successivement de nombreuses fonctions syndicales au sein du syndicat CGT : déléguée d’atelier en 1923, trésorière adjointe en 1925, secrétaire adjointe de 1937 à 1948. A la scission, elle devint secrétaire générale du syndicat FO. En mai 1949, elle fut encore en fonction.
Une responsable syndicale, Anaïs Labbé, du syndicat de Riom, fut membre du conseil national de la Fédération CGT des Tabacs et Allumettes. Elle vota, le 9 janvier 1948, en faveur de l’adhésion de sa fédération à FO. Il s’agit très certainement de la même personne.

"La camarade Aube eut une attitude particulièrement courageuse durant l’occupation" selon l’hebdomadaire confédéral qui lui consacra une courte notice en mai 1949. Il s’agit probablement de la même.

Elle prit part au congrès de sa fédération qui eut lieu les 1er et 2 juin 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140296, notice AUBE Anaïs par Louis Botella, version mise en ligne le 20 mai 2012, dernière modification le 14 février 2013.

Par Louis Botella

SOURCES : Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 15 janvier 1948, 26 mai 1949, 17 juin 1954. — L’Echo des tabacs et allumettes FO, septembre-octobre 1973, BNF, FOL-JO-6263.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément