MALVY Emma, Noémie [née SABATIÉ Emma]

Par Jacques Girault

Née le 23 mars 1920 à Castelnau Montratier (Lot), morte le 22 mai 1998 à Toulouse (Haute-Garonne) ; professeur d’enseignement ménager ; militante syndicaliste ; militante communiste en Haute-Garonne.

Sa mère, petite agricultrice, vivait avec son mari, cultivateur, gazé à Verdun et qui n’avait qu’un poumon. Ils se rapprochèrent du Parti communiste français après la guerre. Leur fille reçut les premiers sacrements catholiques.

Emma Sabatié, titulaire du brevet supérieur et du diplôme nécessaire pour l’enseignement ménager, était professeur de couture d’enseignement ménager agricole à l’école d’enseignement agricole de jeunes filles du château de Monlon, chemin de Lestang â Toulouse, puis du domaine de Clairfont, rue Lalanne à Toulouse, de 1954 à 1964. Elle reprit des études supérieures après la fermeture de l’école. Nommée professeur de botanique à l’École nationale de formation agricole de Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne)) en 1969, elle y enseigna jusqu’à sa retraite en1980

Elle se maria en juin 1943 à Castelnau Montratier avec Louis Malvy, alors instituteur. Le couple eut quatre enfants.

Syndiquée depuis 1945, Emma Malvy fut déléguée régionale puis secrétaire nationale adjointe du Syndicat national du personnel enseignant des écoles d’enseignement ménager agricole de la Fédération de l’Éducation nationale dans les années 1970. En outre, à la fin des années 1950, elle faisait partie du conseil d’administration départemental de l’association de parents d’élèves.

Le couple habitait Toulouse où elle avait adhéré au Parti communiste français en 1947. Secrétaire de l’Union des jeunes filles de France, puis secrétaire fédérale de l’Union des femmes françaises jusqu’en 1961, trésorière puis secrétaire de sa cellule, membre du Comité de diffusion de l’Humanité, à la fin des années 1950, elle était membre du comité de la section communiste Toulouse Ouest. Elle entra au comité de la fédération du PCF en 1957. Elle ne fut pas retenue pour participer à l’école centrale du PCF en juillet 1963 et fut pas réélue au comité fédéral par la conférence fédérale de 1964. Elle demeura membre du PCF jusqu’à son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140348, notice MALVY Emma, Noémie [née SABATIÉ Emma] par Jacques Girault, version mise en ligne le 19 avril 2012, dernière modification le 17 décembre 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes de son fils.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément