MARCEAU Jean, Marcel

Par Jacques Girault

Né le 7 février 1930 à Massangis (Yonne), mort le 10 mars 2015 à Apt (Vaucluse) ; instituteur dans l’Yonne ; militant communiste.

Fils d’un chef de chantier au hameau des Carrières, Jean Marceau fut, dans son enfance, fortement marqué par la dure vie des carriers. Élève du lycée Jacques Amyot, il entra à l’École normale d’instituteurs d’Auxerre (Yonne), puis effectua à l’école normale de Nancy (Meurthe-et-Moselle) une année préparatoire à l’École normale supérieure de Saint-Cloud. Revenu à celle d’Auxerre, avec d’autres normaliens, il mena une action directe contre la préparation militaire qui leur valut une menace d’exclusion. Jacques Duclos, dans un article, prit leur défense. Il devint instituteur à Saint-Léger-Vauban, au Puy de Courson, à Verlin, puis à Sens. Il se maria avec une institutrice en juillet 1952 à Chantilly (Oise). Le couple eut deux fils.

Jean Marceau militait dans la section départementale du Syndicat national des instituteurs dans le courant « cégétiste » puis « Unité et Action ».

Il adhéra au Parti communiste français en 1950 à l’école normale de Nancy. Il milita avec sa future épouse en faveur de l’appel de Stockholm. Membre des diverses cellules locales où il enseigna, il fut membre du bureau dans la deuxième moitié des années 1950, puis du secrétariat de la section communiste de Sens au début de la décennie suivante. Il devint membre du comité de la fédération communiste en 1954 et en demeura membre jusqu’en 1962 comme responsable de la diffusion de la revue L’Ecole et la Nation.

Devenu professeur d’enseignement général au collège de Villeneuve-sur-Yonne, puis après 1971 au collège de Sens, il fut candidat aux élections municipales de Sens en 1971. Par la suite, son activité fut ralentie pour des raisons familiales et son mauvais état de santé. Retraité en 1985, il quitta l’Yonne pour s’installer dans le Vaucluse. Membre de la cellule communiste de son village jusqu’à sa disparition, il « conserva toujours, avec sa compagne, son idéal de jeunesse. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140374, notice MARCEAU Jean, Marcel par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 avril 2012, dernière modification le 28 avril 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Mun. Sens (Elisabeth Raimbault-Martin). — Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé. — Notes de Jean Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément