MARIE Jean-Claude, Alfred, Auguste

Par Jacques Girault

Né le 3 mai 1936 à Angoville-sur-Ay (Manche) ; instituteur dans le Calvados ; militant syndicaliste (SNI) ; militant communiste, maire de Gouvix.

Fils d’un instituteur devenu inspecteur primaire et d’une institutrice, sympathisants communistes, Jean-Claude Marie, élève de l’Ecole normale d’instituteurs de Caen, obtint le baccalauréat (série « Sciences expérimentales) et devint instituteur. Il termina sa carrière à Gouvix en 1991.

Il effectua son service militaire à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) en 1963-1963 et le termina avec le grade de sergent. Il se maria en juillet 1957 à Nantes (Loire-Atlantique) avec Andrée Boucard, institutrice communiste, fille d’un monteur aux PTT. Le couple, qui eut un garçon, divorça en 2003.

Marie adhéra au Syndicat national des instituteurs en 1956. Il devint membre du conseil syndical de la section départementale en 1966, de son bureau en 1968-1969, secrétaire-adjoint et fut le secrétaire départemental de la commission des jeunes.

Jean-Claude Marie adhéra au Parti communiste français en 1954 à Nantes (Loire-Atlantique). Revenu dans le Calvados, secrétaire de sa cellule, il participa au stage organisé par le PCF pour les instituteurs communistes en 1959, puis à l’école centrale d’un mois en 1965 et devint vers 1965 le responsable du journal fédéral pour les enseignants. Secrétaire de la section communiste, il entra à la commission fédérale de contrôle financier en 1964 et en resta membre jusqu’en 1976. Dans les années 1970, il était membre du bureau de la section communiste de Breteville-sur-Laize. Parallèlement, il militait au Mouvement de la Paix.

Marie fut élu conseiller municipal de Gouvix en 1965 et en 1971. Il devint maire de la commune en 1977. Réélu maire en 1983 et en 1989, il créa une école maternelle, une cantine scolaire un lotissement HLM et une salle polyvalente. il décida d’offrir le vaccin contre la grippe à la population avant la généralisation de la pratique. Il ne se représenta pas en 1995 mais son adjoint, qu’il soutenait, fut battu. Il fut candidat communiste au Conseil général dans le canton de Bretteville-sur-Laize en 1967, en 1973, en 1979, en 1985, à trois élections législatives et à une élection sénatoriale.

Comme maire, il fut actif dans le mouvement de défense de la sidérurgie et fut le vice-président du Comité de Défense des Mines de Basse-Normandie

En désaccord avec les nouvelles orientations proposées par Robert Hue, il quitta le PCF et réadhèra quelques années plus tard. En 2020, domicilié à Agneaux, il militait dans la section communiste de Saint-Lô (Manche).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140431, notice MARIE Jean-Claude, Alfred, Auguste par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 avril 2012, dernière modification le 27 mai 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Mairie de Gouvix. — Archives du comité national du PCF. — Notes de son fils Laurent Marie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément