KUNKLER Charles, Joseph

Par Patrick Auzende, Léon Strauss

Né le 21 août 1875 à Colmar (Haute-Alsace annexée), mort le 12 octobre 1941 à Brumath (Bas-Rhin annexé de fait) ; typographe à Mulhouse (1896-1904) , puis à Strasbourg ; syndicaliste du Livre dans le syndicalisme libre allemand, puis à la CGT, militant du SPD puis de la SFIO, journaliste dans la presse socialiste d’Alsace de 1923 à 1940, conseiller municipal de Strasbourg (1925 à 1929).

Charles Kunkler était le fils de Valentin Kunkler, valet de chambre, né en Bade, et de Thérèse Lees. Apprenti à Mulhouse, il obtint le brevet de compagnon typographe à Mulhouse le 26 avril 1896 et adhéra la même année au Syndicat typographique de cette ville qu’il représenta en 1902 au congrès de Strasbourg des syndicats libres (=sociaux-démocrates) allemands et qu’il présida en 1903-1904. En 1904, il fut l’un des meneurs du conflit de l’imprimerie Bader de Mulhouse. Licencié, il trouva un emploi à Strasbourg, où il devint président du Syndicat typographique de Strasbourg de 1907 à 1911. En 1908, il représenta les syndicats typographiques d’Alsace-Lorraine au congrès de Cologne du « Verband der Deutschen Buchdrucker » ( Fédération des Travailleurs du Livre allemands). Après le retour de l’Alsace-Lorraine à la France, le 1er juillet 1919, le Syndicat typographique de Strasbourg fut reconnu comme la 175e section de la Fédération française des Travailleurs du Livre CGT. En 1920, Charles Kunkler devint secrétaire du conseil judiciaire de l’Union départementale CGT du Bas-Rhin et secrétaire de l’Union locale de Strasbourg.
Charles Kunkler avait adhéré à une date inconnue au Parti social-démocrate allemand et passa en 1919, comme la plupart des socialistes alsaciens, au Parti socialiste SFIO auquel il resta fidèle après la scission communiste. Le 1er mars 1923, il entra comme rédacteur au quotidien socialiste de Strasbourg, Die Freie Presse/ La Presse libre. En 1929, il en devint le rédacteur en chef et le gérant , puis en 1935, à la mort de Jacques Peirotes, le directeur politique. Il fut conseiller municipal de Strasbourg de 1925 à 1929. Il avait épousé Émilie Schenkel le 13 février 1915 à Thann (Haute-Alsace) alors occupée par l’armée française.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140470, notice KUNKLER Charles, Joseph par Patrick Auzende, Léon Strauss, version mise en ligne le 3 mars 2013, dernière modification le 2 février 2018.

Par Patrick Auzende, Léon Strauss

SOURCES : DBMOF, 32, p.407 – Nouveau Dictionnaire de Biographie alsacienne, p. 2153. – Freie Presse, Strasbourg, 12 mai 1921 – Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste. – Le Travailleur du Livre, n°25, p. 193, 1er septembre 1935- Alphonse Boosz, « Il y a 45 ans. La reconstruction de la CGT dans le Bas-Rhin », Bulletin du centre régional Alsace de l’Institut CGT d’histoire sociale, 1989, n°4, p.8. — État civil de Colmar, État civil Brumath.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément