MARTINOLLET Louis, Lucien, Elie

Par Jacques Girault

Né le 3 août 1895 à Lézignan-Corbières (Aude), mort le 8 août 1973 à Narbonne (Aude) ; instituteur dans l’Aude ; militant syndicaliste ; militant socialiste.

Fils d’un propriétaire, Louis Martinollet, écrit quelquefois Martinolet, combattit pendant la Première Guerre mondiale. Instituteur dans l’Aude, et notamment à Lézignan-Corbières où il présida la cave-coopérative « L’Abri ». Élu au conseil syndical de la section départementale du Syndicat national (CGT) en 1932, responsable de la trésorerie, il fut renouvelé dans cette responsabilité dans le bureau de la section du Syndicat national des instituteurs jusqu’à la guerre. Dans les débats qui traversèrent la section en 1938, il prit des distances avec la politique pacifiste du SNI. Au congrès de l’Union départementale CGT de l’Aude, en mars 1940, non mobilisé, il fut désigné comme trésorier adjoint de l’UD. Après la guerre pendant laquelle il avait géré les comptes de l’organisation interdite du syndicat des instituteurs, directeur de l’école Arago à Narbonne, il était en 1950 membre du conseil syndical de la section départementale du SNI, responsable de L’Ecole libératrice

Martinollet avait créé, avec René Azalbert*, la colonie de vacances de Bertrande, achetée par souscription auprès des adhérents du SNI. Il se maria en août 1920 à Narbonne, divorça, puis se remaria en novembre 1947 à Narbonne. Ses épouses ne déclaraient pas de profession. Il eut une fille.

Militant socialiste SFIO, membre du bureau fédéral, Martinollet dirigea, après la guerre, le journal socialiste La République sociale mais refusa tout mandat électif.

Martinollet fut président fondateur de l’association des anciens combattants et victimes de la guerre. Vice-président de l’association des Médaillés militaires, il était membre du conseil d’administration du Comité d’entraide de la Légion d’honneur dans le département. En outre, il était administrateur de la Caisse d’Epargne de Narbonne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140490, notice MARTINOLLET Louis, Lucien, Elie par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 mai 2012, dernière modification le 3 juin 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. mun. Narbonne (Paul-Henri Viala). — Médiathèque de Narbonne (Sylvain Panis). – Presse syndicale. — Le Midi socialiste, 11 mars 1940. — Notes de la section de l’Aude du SE-UNSA (Rémy-Charles Sirvent), de Michel Alary, d’Albert Bonnery.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément