MASSAT André, Émilien, Édouard

Par Jacques Girault

Né et mort à La Bastide-sur-l’Hers (Ariège), 31 mars 1913-26 avril 1992 ; professeur puis inspecteur ; militant syndicaliste dans le Nord puis en Haute-Garonne.

Fils d’un négociant, André Massat, de religion protestante, fut élève du lycée de Mirepoix, et entra en 1931 à l’Ecole normale d’instituteurs de Foix (Ariège). Resté surveillant d’internat dans l’établissement, il prépara le concours d’entrée à l’Ecole normale supérieur de l’enseignement technique (section EF lettres) qu’il réussit en 1936. Titulaire du certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique (1938), il partit au service militaire en octobre 1938, suivit les cours d’élève-officier de réserve et fut mobilisé comme lieutenant dans l’Infanterie.

André Massat fut nommé professeur de lettres et d’espagnol au collège technique de Béziers (Hérault) en 1940. Deux ans plus tard, il enseigna au collège technique de Lille (Nord). Résistant, il devint inspecteur principal délégué de l’enseignement technique à Lille en 1945, chargé du Pas-de-Calais, membre de la direction régionale du Syndicat national de l’enseignement technique, et joua un grand rôle dans l’engagement syndical dans la « bataille de la production ».

Il fut muté ensuite inspecteur principal dans l’académie de Toulouse, chargé du Gers, du Tarn et du Tarn-et-Garonne et de l’enseignement des lettres dans l’académie. Il représenta le SNET dans les instances paritaires académiques. À partir de 1951, il fut responsable d’une émission bi-mensuelle, le mardi, à Radio-Toulouse sur l’enseignement technique et sur l’art. En outre, il collaborait à la revue Technique Art Science éditée par le Centre national de l’enseignement technique.

En congé de longue durée à partir de 1961, il prit sa retraite en décembre 1965. Paralysé, il écrivit alors des recueils de poésies.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140514, notice MASSAT André, Émilien, Édouard par Jacques Girault, version mise en ligne le 7 mai 2012, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Jacques Girault

ŒUVRE : Traité de correspondance commerciale espagnole à l’usage des collèges techniques, Toulouse, Didier-Privat, 1944., traduit en espagnol en 1945 avec Antonio Gard.
Poèmes, Montdidier, sd, 20 p.
Les sources retrouvées, Avignon, Les Presses nouvelles, 1972, 101 p.

SOURCES : Arch. Nat., F 17 28741. — Le Travailleur de l’enseignement technique. — Notes de Pierre Cathala, son neveu.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément